Forum RPG basé sur Dinnie & Brik


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

I'll always be back for you. || PART TWO

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Damon Salvatore

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   "On joue à s'oublier en sachant que ce n'est pas vrai."

I
ls n'avaient jamais eu la possibilité de croire à un avenir magnifique. Ils devaient simplement prendre ce qu'on leur donne. Un nombres de jours comptés. Pas de beau mariage, pas d'enfants. Juste de l'amour, la main de l'un dans celle de l'autre. Les secondes leur arracherai petit à petit leur moments. Leur bonheur. Leur histoire était condamné bien avant qu'elle es débuté. Tout ne serait éphémère. Un jour le temps emporterai tout sur son passage. Le sourire et le souffle de la blonde. Il était voué a être seul.

Erica ça avait été différent bien sur. Avec elle, il aurait pu être pour l'éternité. Rien n'aurait pu les séparé.. ou plutôt si. Le mal être de la blonde qui l'avait trop souvent rongé, la aussi il c'était senti impuissant de ne pas lui offrir la vie dont elle rêver. Elle qui voulait tellement être mère. Les disputent les avaient trop de fois brisés, mais ce n'étaient rien face à celle qu'il avait traversé avec Winnie.  Finalement sans le savoir il avait exaucé son vœux d'Erica, mais c'est avec lui que cela ne coller plus, ils n'avaient pas les même rêves et les même ambitions. Il n'avait pas était prêt, et maintenant il l'était. Grace a la jeune Parker justement. Mais la aussi était la question du temps.

Il n'y aurait jamais de "Happy End" pour le vampire, c'était un fait. Il s'y était résigné avant que la blonde ne bouscule tout dans sa vie, toute les conceptions qu'il c'était fait de l'amour et de ses idéologie. Pourtant encore aujourd'hui il n'avait pu se résigné à la laisser partir, si leur temps était compté pourquoi ne pas en profiter justement? De toutes les femmes qu'ils avaient réellement aimer elle avait été celle à qui il avait le plus montré et donné. Il c'était ouvert comme jamais auparavant. Trop de fois elle avait pu savoir le fond de sa pensé la ou il se serait tu devant d'autre femme. Elle n'était pas son premier amour, mais le plus grand. Celui de toute une vie, bien plus grand que celui qu'il portait pour la Pierce autrefois. Chaque amour était différent. Le leur était le plus puissant.

Chaque parcelle de son corps avait été à lui, chaque centimètre il l'avait effleuré de ses lèvres. Son souffle chatouillé la peau de la jeune femme. Il l'avait toucher, embrasser tellement de fois dans un amour dévorant. Il l'avait sentit, goûté sous toute les formes et encore aujourd'hui par le sang. C'était nouveau pour lui mais tellement bon. Plus de règles et de retenue. Il eu un petit sourire en l'entendant, c'était plutôt satisfaisant de toujours lui faire cette effet. Il glissait ses doigt sur elle, massant légèrement ses seins quand celle-ci se cambra. La voir prendre se plaisir le faisait bouillir. Elle était sous son contrôle absolue et elle ne pouvait pas lui échapper. Il remonta sa bouche sur le ventre et vint mordiller l'un de ses tétons, claquant par la même occasion une petite fessé sur sa cuisse. Il avait un sourire coquin sur ses lèvres, il la voulait toute entière. Il desserra sa ceinture en rejoignant la bouche de la blonde, offrant un baiser ardent de désir. Le genre de baiser qui vous prend jusqu'en bas du ventre. Il déboutonna son jean et se leva pour le retirer tout en la regardant. Il était temps d'assouvir leurs désir les plus profonds.  

 file:///C:/Users/Admin/Downloads/40b9431bebbfa0915302abed8cbcb7bc.gif



WILDBIRD
[/color]
[color=#000033]


_________________
These are the details that make the   legends

Winnie Shell

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   C'est une poupée qui dit oui.

I
l était étonnant de se dire que pour une fois, la jeune femme avait le sentiment d'avoir dit tout -ou presque tout- ce qu'elle avait sur le cœur. Bien sûr elle aurait sûrement d'autres fois envie ou besoin de parler. Mais à vrai dire, comme elle s'endurcissait et perdait l'habitude de se confier à qui que ce soit, elle ressentirait sûrement ce besoin moins souvent. Et même lorsque ce serait la cas, il lui semblait que cela aurait été pour redire les mêmes choses.

En effet pour la première fois, ils avaient peut-être abordé tous les sujets et il lui semblait même qu'elle pouvait enfin résumer la situation en connaissant leurs deux versions. Ils avaient eu des histoires d'amours passées qui les avaient tous deux marqués. Ils les avaient gardées secrètes. Jamais il ne lui avait dit la vérité sur Erica, une fois même, elle lui en avait parlé et il s'était énervé. Il avait eu l'opportunité de le faire et il avait été lâche. Elle repensait seulement à ce moment où il aurait pu lui dire. Lui dire qu'il l'avait épousé et lui avait fait un enfant. Mais en sept ans, il n'avait jamais trouvé le courage de le faire. Selon lui, c'était parce qu'il avait honte de lui même et qu'il voulait la protéger. Selon elle, c'était un manque crucial de confiance, un mensonge qui pouvait cacher même un manque d'amour.

Jamais elle ne lui avait parlé de Peter. Mais cela cachait plus qu'un mal-être. Sa relation avec cet homme n'avait jamais trouvé le point final qu'elle méritait, parce qu'elle était trop jeune. Et cela avait changé la jeune femme à jamais. Finalement à bien y réfléchir il y aurait eu beaucoup à dire à ce sujet, s'il avait eu ne serait-ce qu'une question à ce propos. Mais il n'en avait pas.

Et puis il y avait eu son départ après la fin des Mikaelson. Il l'avait pris pour un rejet, un manque de confiance en lui, en sa force, en sa capacité d'être un atout en tant qu'allié. Il l'avait aussi pris comme si elle rompait pour un autre homme.
Elle l'avait fait par amour. Elle l'avait fait pour le protéger et elle était devenue seule.

Et maintenant, il y avait cette trahison finale qu'il venait d'avouer. Passer du côté de Marcel, comme un appel au secours, pour lui prouver qu'elle avait eu tort, qu'il pouvait servir. Mais elle, ce qu'elle imaginait, c'était cet homme, face à elle, cet homme qui la verrait se battre contre Marcel, contre lui. Cet homme qui cherchait à emporter sur son passage les originels.

Et c'était sans parler de tout le mal qu'ils s'étaient déjà fait ava,t. Le cercueil, les séparations précédentes quand elle était partie seule en road trip après Kai. C'était un cercle vicieux. Quand l'un revenait, l'autre partait. Pourtant un jour ils avaient réussi à briser ce schéma, à s'aimer au même moment. Et puis à se désaimer.

Alors si une fois ou deux elle crevait d'envie d'aborder le sujet à nouveau, elle se rappellerait qu'elle connaissait déjà ses raisons et le fait qu'il les répète ne changerait pas la situation. Les choix qu'il avait fait été mauvais et qu'il les ait fait parce qu'il souffrait ne les rendaient pas plus tolérables. Il avait des circonstances atténuantes, c'est tout ce qu'elle pouvait lui accorder. Ils s'aimaient trop fort et ils s'aimaient trop mal. C'était devenu soudain insoutenable et les avait poussé à des actes intolérables. Elle lui avait dit que personne ne l'avait fait souffrir comme lui. Pourtant découvrir la vérité sur Peter l'avait anéanti. Pourtant Kai avait tenté de lui ôter la vie. Mais personne ne l'avait poignardé dans le dos comme il l'avait fait. Deux fois de suite, au cas où il l'aurait raté la première fois.

Et pourtant elle était là, comme si elle en redemandait. Et elle aurait pu tenter de se convaincre que c'était purement sexuel. Après tout elle n'avait pas eu de partenaire depuis des mois, personne ne l'avait touché à part lui. Mais ce n'était pas ça. Elle se donnait à lui, par amour toujours. Et ça la rendrait folle quand elle aurait quitté le manoir. Folle de penser qu'avec tout ça, c'était encore et toujours elle qui était revenue ! Et lui qui pensait qu'elle était venue pour le tuer. Cette idée lui trotterait longtemps dans la tête, elle le savait.

Mais dans l'immédiat il n'y avait rien qui lui traversait l'esprit à part son désir pour lui. Le besoin de sentir sa peau, ses cheveux, ses mains... Elle se sentait comme ivre, ivre de lui. Sa bouche s'ouvrit sous la surprise de son geste, qui laissait un petite trace cuisante sur sa cuisse. Il avait effectivement l'air d'un prédateur et c'était excitant même si sa fierté l'empêchait de le laisser entièrement faire, elle aimait ça en son for intérieur. Elle attrapa ses lèvres, avec la même audace et ses mains vinrent à son tour sur la ceinture de Damon, comme si elle était pressée, et elle l'était. Elle se leva ensuite pour le rejoindre tandis qu'il retirait le bouton de son jean, elle s'accroupit petit à petit laissant le jean glisser le long de ses jambes et puis elle remonta vers lui tandis qu'elle faisait courir les mains sur ses jambes, griffant légèrement l'intérieur de ses cuisses et atteignant finalement son érection, elle posa ses mains sur ses testicules et les massa avec ce même sourire coquin avant de commencer à déposer ses lèvres sur son torse et de descendre lentement, très lentement vers son bassin. Elle pouvait être joueuse aussi. Puisqu'elle laissait sa langue parcourir ses zones intimes sans la moindre gêne.
WILDBIRD
 


_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

Damon Salvatore

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   "On joue à s'oublier en sachant que ce n'est pas vrai."

L
ui, il avait tout donner, tout dit. Il lui avait fait les plus belle déclarations qu'il n'avait jamais faite de toute sa longue vie, en utilisant des mots qu'il se croyait incapable de prononcer. Devant elle, il c'était mis à nu. Complètement et à présent même au sens littérale.

Elle savait tout de lui, pour Erica, Aaron, pour ses échecs, ses hontes. Elle ne pourrait plus le blâmer sur cela. Il c'était libérer de ce poids, même si ce n'était pas lui qui avait lâcher le morceau. Il ne serait jamais un bon père, parce qu'il n'avait déjà pas eu de bon parents mais aussi parce qu'il avait changé. Il était un danger pour son fils. Voilà comment il se voyait et pendant toutes ses années il avait préféré faire comme si il n'avait pas cette enfant. C'était plus simple pour lui certainement. Il y voyait certainement plus claire ainsi. Il se consacré seulement à Winnie. Et les rares fois ou il avait Erica au téléphone c'était quand la blonde n'était pas la.

Bien sur il n'en était pas forcément ravie, d'en arriver la ou ils étaient. Après tant d'années, tant d'amour. Mais il l'aimait. Incontestablement.

Il la regarda se lever elle aussi, l'aidant a déboutonné son jean devenu trop serré. Encore une fois il la surplombé de sa hauteur et la dominé quelques peu, mais la n'était pas seulement son excitation. Elle savait se jouer de lui aussi, et le lui prouver. Il frémissait quand il sentit ses mains, poignante et sur d'elles. Il ferma quelques seconde les yeux, soufflant doucement ce plaisir si intense. Ses lèvres effleurèrent la peau de son torse. Tout était déjà si animé en lui. Il ne tiendrait plus bien longtemps avant de lui sauter dessus. Le sourire coquin de la jeune femme fit vibré encore plus son pénis. Elle était déterminé, ça lui plaisait.



WILDBIRD
[/color]
[color=#000033]


_________________
These are the details that make the   legends

Winnie Shell

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   Always.

M
aintenant que tout était enfin clair entre eux. C'était étonnant de voir qu'ils n'étaient définitivement pas un couple traditionnel. Ils savaient tout. Mais ils ne savaient pas se reconstruire. Pourtant de tous les hommes qu'elle avait connu, il était celui qu'elle aimait le plus. Et qu'elle avait le plus aimé. Même si Nik était plus qu'un ex. Qu'il était avant tout sa famille. C'était à Damon qu'elle avait livré son coeur. C'était lui qui avait eu le droit de jouer avec. Lui qui avait pu le briser. Lui qui pouvait le réparer. Ou qui ne pouvait pas. Et finalement pour deux personnes qui étaient incapables de parler, incapables aussi et surtout de partager leur sentiment, il lui semblait qu'ils s'étaient avoués combien ils s'aimaient. Enfin ! Mais peut-être au fond que c'était lui qui lui avait surtout dit. Ca lui traversa l'esprit une seconde. Est-ce qu'elle avait tort de penser que le fait qu'elle l'aimait à en mourir crevait les yeux. Oui, sûrement après tout. Elle était partie. Et elle allait repartir encore, alors comment aurait-il pu le deviner. Si l'occasion se présentait plus tard... Elle lui dirait tout son amour. A sa façon.

Mais pour l'instant, elle l'incrustait dans sa peau. Elle laissait ses mains sur son corps, elle le brûlait, elle en était sûre. Comme chaque fois qu'il posait sa peau contre elle. Il laissait une trace indélébile. Comme s'il marquait tout son corps comme son territoire à lui. Elle sentait chaque partie d'elle s'éveiller sous ses doigts, ça avait toujours été le cas mais ce soir plus que jamais. Sans doute à cause de leur séparation.

Elle s'aperçut bien qu'il la désirait déjà, mais elle voulait lui faire plaisir. Elle prit son membre entre ses lèvres et commença de lent va et viens entre ses jambes. Mettant ses mains sur ses fesses pour garder son équilibre accroupie. Nue comme elle était entre ses jambes, ça pouvait donner une sensation d'infériorité mais pas pour elle, à vrai dire. Elle se sentait plutôt fière. Et même à vrai dire... heureuse.
WILDBIRD
 


_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

Damon Salvatore

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   "On joue à s'oublier en sachant que ce n'est pas vrai."

P
eu commun en effet de retrouver des ex dans une tel situation. Surtout quand les sentiments sont encore présent. C'est justement un peu l'interdit qui rend ce moment beaucoup plus impressionnant. Elle ne lui appartient plus, il ne lui appartient plus et pourtant ils prennent possession du corps de l'autre. Avec frénésie.


Qui sais? Quel autre hommes pourraient avoir cette chance plus tard. Demain même. Il devait profiter. Avant qu'un autre ne lui vole, se regard, se toucher et cette force d'amour.

Se donner l'un a l'autre dans un échange corporelle, un plaisir immense et intense. Pour signer la fin d'un chapitre, le point finale d'une époque. L'histoire est terminé, le livre se ferme et puis on le range quelques par avant de le ré-ouvrir quelques années plus tard constatant que finalement aucune fin ne conviendrais pour un amour si puissant. Une histoire qui traversa les siècles comme Roméo et Juliette.

Pour lui aussi chaque contact le faisait frémir et il se sentait plus vivant. Comme toucher par une déesse ou le saint Graal. Elle lui faisait un effet si certain. Il en était a chaque fois surpris et satisfait. Elle était sexy, belle et savait mettre ses atouts en avant. Elle savait donner le ton et il aimait beaucoup ça. La était toute la beauté de l'instant, disons qu'elle était heureuse de lui faire autant de bien. Pour une fois qu'ils ne se déchiraient pas pour une multitudes de raisons. Ils savaient se donner du plaisir. Il la regardait, elle était tellement magnifique. Son regard brillait de tellement de gratitudes, il pinça sa lèvre et ferma les yeux. Il grimpait doucement en sentant sa langue et la chaleur de sa bouche. Même si il la dominé de sa hauteur, il était plutôt ainsi soumis à elle. Abandonner a ses lèvres comme si tout dépendait d'elle. Il passa ses doigts sur les cheveux blond de la jeune femme, il laissa échapper un petit gémissement rauque. Il posa son doigts sur le bout du nez de Winnie. Elle était sensationnel. Un sourire s'affichait sur le visage du vampire. Trouvant qu'elle en avait assez fait, il la saisissait par les bras et la plaqua contre le mur. Il vint contre elle, empoignant l'un de ses seins. Il la retourna vivement pour qu'elle fasse face au mur cette fois. Il souffla dans son cou en dégageant ses cheveux. Il baissa le regard sur le jolie cul qu'il voyait. Il massait encore son seins avec envie. Sa bouche dévia sur son épaule. Le désir encore plus présent. Son sexe dur contre les jolie fesses,il fit une petite tape sur ces dernières.  D'un mouvement de main elle fut de nouveau face a lui, elle devait en avoir le tournis mais il était tellement embrasé par ce moment, il en devenait torride. Il la souleva de ses bras, et enroula ses jambes autour de lui.

WILDBIRD
[/color]
[color=#000033]


_________________
These are the details that make the   legends

Winnie Shell

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   Always.

S
es lèvres. C'est la seule chose à laquelle elle avait pu penser en revenant sur ses pas. Une seconde elle était dans le couloir et celle d'après elle l'embrassait follement. C'était comme un feu d'artifice, toute cette soirée l'avait été d'ailleurs. De toute façon il hantait son esprit, son coeur et son corps depuis qu'il était venue la voir. Depuis qu'il lui avait lancer toutes ses vérités au visage. De la haine, bien sûr c'est ce qu'elle avait ressenti. Mais de l'amour, de l'amour à en crever. Et ça pouvait enfin ressortir, comme s'il n'y avait plus d'interdits. Au contraire tout ce qui se passait entre eux était interdit. Elle ne pouvait même plus juger quelles étaient les lignes qu'ils avaient ou non le droit de dépasser puisqu'elle n'était même pas censée le voir ou lui parler. D'autant plus maintenant qu'ils n'étaient plus de son côté.

Elle faisait l'amour avec l'ennemi.

Mais à voir le mal qu'ils s'étaient fait peut-être qu'ils avaient été ennemis depuis bien plus longtemps. Peu importe, toute cette philosophie n'avait aucun sens. C'est lui qui l'enivrait, qui lui faisait perdre la raison. Comme avant. Comme toujours. C'était sans fin et elle ne savait pas lui dire. Elle ne savait pas exactement pourquoi, mais c'était aujourd'hui, précisément maintenant qu'elle comprenait qu'elle ne lui avait jamais assez dit combien elle l'aimait. Elle pensait tellement que c'était évident...

Heureusement il lui donnait la chance de le montrer. Elle pouvait laisser son corps s'exprimer. Celui de Damon était bavard. Elle le sentait réagir dans sa bouche, se durcir. Il lui avait fait tellement de bien, qu'elle pouvait bien lui en donner autant. Mais elle ne voulait pas non plus aller trop lui parce qu'elle voulait s'unir à lui. Le sentir au creux de ses reins. A son gémissement elle releva le visage, il toucha son nez et ce geste tendre la charma plus que de raison. Elle répondit à son sourire et puis il accéléra les choses. Elle haleta en se retrouvant contre le mur. De désir bien sûr. Elle bouillait à l'intérieur à chacun de ses gestes. Elle soufflait quand il touchait son sein, lui-même pointu et dur. Son souffle dans sa nuque la faisait tressaillir. Elle le désirait plus que tout, plus que tout ce dont elle se souvenait entre eux. Elle gémit en sentant cette petite claque, elle ne s'y attendait pas, c'était étonnement excitant, d'autant plus quand elle le sentait tout contre elle. Elle se retrouva à nouveau face à lui, il commandait ses gestes. Elle s'agrippa à lui, attrapa ses lèvres, les mordit, les embrassa, chercha sa langue et puis elle descendit dans sa nuque, rognant légèrement sa peau et la marquant de suçons qui disparaissaient de façon frustrante. "Prends moi." Elle n'avait jamais, absolument jamais parlé pendant qu'ils faisaient l'amour. Par réserve peut-être. Mais ce soir, ils changeaient tout. Toutes les règles. Elle laissa ses mains descendre dans son dos et souffla de désir. Il pouvait sentir son pouls s'emballer.
WILDBIRD
 


_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

Damon Salvatore

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   "On joue à s'oublier en sachant que ce n'est pas vrai."

U
n soir il avait finalement enfin confié a son frère ce qu'il pensait à propos de tout cela, d'eux. Il avait dit mots pour mots : «Je n'aimerai plus jamais personne, comme je l'ai aimait. Elle.» Bien entendu, n'importe qui dirais ça après une rupture douloureuse. Mais Damon était affirmatif. Il pourrait sans doute aimer encore, dans pas mal de temps, mais plus jamais de cette façon. Il le ressentait au plus profond de lui, elle avait pris une partie de lui avec elle. Tout serait différent à présent. Tomber amoureux n'était même plus envisageable.

Ce soir, ils étaient nu, l'un dans les bras de l'autre à se languir des geste de chacun. Se désirant du plus profond d'eux même. Comme si finalement leur corps parlaient pour eux et crier cette vérité. Ils étaient incapable de ne plus s'aimer.

Ils pactisaient avec le diable cette nuit, vendant leur âmes à la tentation.

La sentir contre lui, était un tel plaisir. Rien que de sentir sa peau contre la sienne était incommensurable. Il l'entendait, le corps de la jeune femme répondait à ses gestes. Les lèvres de la blonde sur sa nuque était indescriptible. Il la portait de ses bras musclés avec une tel facilité et une tel passion. La peau de Winnie rougissait, marquer par la pression des doigts du brun. Quand elle lui somma de la prendre une étincelle passa dans ses yeux, celle de l'envie. De toute leur relations il avaient réussi a se hurler dessus mais précisément a cette instant il aller la faire crier d'une tout autre façon. «Je vais te faire hurler, encore.» souffla t-il. Elle pouvait le comprendre de n'importe quel façon. Il la plaça de manière a ce qu'elle glisse doucement sur lui et s’emboîte parfaitement sur son pénis. Le dos de la blonde contre le mur. Il commença des mouvements de va et viens. Doucement elle fut un peu plus secoué et saccader par les coups de reins du vampire. Damon vint prendre les lèvres de sa partenaire pour l'empêcher de souffler mots ou de gémir. Il avait le contrôle.



WILDBIRD
[/color]
[color=#000033]


_________________
These are the details that make the   legends

Damon Salvatore

avatar
Admin
Damon Salvatore a écrit:


   
   Damon & Winnie
   "On joue à s'oublier en sachant que ce n'est pas vrai."

U
n soir il avait finalement enfin confié à son frère ce qu'il pensait à propos de tout cela, d'eux. Il avait dit mots pour mots : «Je n'aimerai plus jamais personne, comme je l'ai aimait. Elle.» Bien entendu, n'importe qui dirais ça après une rupture douloureuse. Mais Damon était affirmatif. Il pourrait sans doute aimer encore, dans pas mal de temps, mais plus jamais de cette façon. Il le ressentait au plus profond de lui, elle avait pris une partie de lui avec elle. Tout serait différent à présent. Tomber amoureux n'était même plus envisageable.

Ce soir, ils étaient nu, l'un dans les bras de l'autre à se languir des gestes de chacun. Se désirant du plus profond d'eux même. Comme si finalement leur corps parlaient pour eux et crier cette vérité. Ils étaient incapable de ne plus s'aimer.

Ils pactisaient avec le diable cette nuit, vendant leur âmes à la tentation.

La sentir contre lui, était un tel plaisir. Rien que de sentir sa peau contre la sienne était incommensurable. Il l'entendait, le corps de la jeune femme répondait à ses gestes. Les lèvres de la blonde sur sa nuque était indescriptible. Il la portait de ses bras musclés avec une tel facilité et une tel passion à la fois. La peau de Winnie rougissait, marquer par la pression des doigts du brun. Quand elle lui somma de la prendre une étincelle passa dans ses yeux, celle de l'envie. De toute leur relations il avaient réussi à se hurler dessus mais précisément à cette instant il aller la faire crier d'une tout autre façon. «Je vais te faire hurler, encore.» souffla t-il. Elle pouvait l'interpréter n'importe comment. Il la plaça de manière a ce qu'elle glisse doucement sur lui et s’emboîte parfaitement sur son pénis. Le dos de la blonde contre le mur. Il commença des mouvements de va et viens. Doucement elle fut un peu plus secoué et saccader par les coups de reins du vampire. Damon vint prendre les lèvres de sa partenaire pour l'empêcher de souffler mots ou de gémir. Il avait le contrôle et ça lui plaisait de la frustré un peu.



WILDBIRD
[/color]
[color=#000033]


_________________
These are the details that make the   legends

Winnie Shell

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   Always.

E
lle pourrait essayer. Faire tout ce qui était en son pouvoir. Pour aller de l'avant. Elle avait déjà tenté, après tout ce qu'il lui avait dit, de l'oublier en se plongeant dans la magie. Et pourtant elle était là. Il n'y avait pas deux hommes comme lui. Il n'y en aurait jamais. Pour le meilleur et pour le pire. Elle avait un grand cœur, mais il prenait trop de place dans celui-ci. Comme s'il avait la priorité. Et elle n'avait pas assez de temps sur Terre pour changer cela. Il pourrait y avoir quelqu'un d'autre, si elle donnait une chance à l'inconnu. Mais elle savait comment ça finirait. Elle l'avait déjà vu avec Manu. Elle donnerait un tiers, un dixième de ce qu'elle lui avait donné à lui. Il hanterait quand même ses nuits et ses pensées et la culpabilité la rongerait. Et puis de toutes façons, l'issu serait la même. Elle partirait combattre Marcel et elle ne reviendrait pas. Alors qu'est-ce que cela lui apporterait à elle ? Un semblant de réconfort. Juste ça.

C'est à lui qu'elle avait voulu tout offrir. C'est son caractère fougueux, dangereux, qui la rendait accro. Son corps tellement addictif. Ses sautes d'humeur, ses menaces, ses sourires, son ironie. Elle y pensait sans cesse en France. Letti avait mis le doigt dessus comme si elle rouvrait toutes les plaies. Winnie n'était pas naïve, elle essayait de panser ses plaies mais son absence la diminuait. Elle était comme une toxico en manque de sa came et elle ne lui disait pas, jamais. Pas par fierté, sûrement pas. Seulement car elle ne savait pas ce qu'il lui en coûterait. Damon souffrait. Et quand Damon souffrait, il faisait mal. Il la blessait en changeant de camp. Elle n'ajouterait pas sur ses épaules ses propres blessures.

Elle pouvait écouter ses peines, entendre son désespoir. Car elle savait boire la douleur des autres. Elle ne savait pas partager la sienne. Elle avait été une orpheline. Elle avait grandi seule. Et c'était sans doute ce qu'elle faisait encore aujourd'hui.

Sauf à ce moment. Parce qu'elle lui donnait une fois de plus les rênes sur son corps, sur son cœur. Là où il avait toujours et aurait toujours sa place.

Ses doigts sur sa peau excitaient chaque millimètre de sa chair. Il était légèrement brutal, juste ce qu'il fallait pour la séduire. Elle était totalement enivré. C'était peut-être une partie de sa dose de toxicomane justement. Chaque fois qu'elle sentait ses lèvres, c'était comme si elle se réveillait de longs mois de coma. Elle gardait sa nuque entre ses lèvres, ses dents. Mais en s'écartant, elle put voir sa réaction à ses mots. Dans ses yeux. A ses mots elle se mordit la lèvre, sans détourner le regard. Il lui avait répondu... Et puis il vint en elle et elle laissa échapper un long soupir de plaisir. Comme s'il remplissait un vide en elle, un manque. Un manque de lui quoi qu'il en pense. Elle ne faisait pas attention à la sensation que lui donnait le mur contre sa peau nue. Elle ne sentait que lui, ses mouvements qui s'amplifiait. Tandis qu'elle expirait l'air il attrapa ses lèvres, la rendant silencieuse, étouffant ses gémissements dans ses baisers. Alors elle griffa son dos sans retenue pour attester de son plaisir. Elle descendait ses mains aussi loin qu'elle pouvait pour atteindre chaque fois partie de son corps, caressant ses fesses tandis qu'il menait la danse. Elle était sienne, quoi qu'il en pense.
WILDBIRD
 


_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

Damon Salvatore

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   "On joue à s'oublier en sachant que ce n'est pas vrai."

M
ême si Damon et Winnie vivaient leur dernier instants, rien n'était forcément dramatique. Pas ce soir. Ils n'auraient pas pu faire meilleur adieux. Une étreinte comme celle-ci ne s'oublie jamais. Et puis même...

Winnie est et sera pour le reste de sa vie gravé par Damon, comme il l'es aussi d'elle. Ce qu'ils ont vécu est beaucoup trop puissant et beau pour que le temps l'efface. Leur histoire n'aura pas survécu aux conflits mais le temps n'emportera jamais ce qu'ils étaient ensemble. Les souvenirs perdurons. Quel couple aurait pu résister a tant d'impasse; ils ont même étaient incroyablement fort pour en arriver jusqu'ici. Bien qu'ils furent brisés.

Flash back :

Ce matin tout es beau, le soleil brille déjà dans le ciel bleu. Il fait doux. Damon est réveillé depuis quelques minutes. Il observe la femme qui dors auprès de lui. Elle est magnifique. Il a ce petit sourire satisfait sur son visage encore un peu endormie. Il l'admire Winnie encore dans son sommeil et découvre la chance qu'il a chaque matin. Mais n'en dit mots. Inutile de la réveiller. Il se lève doucement et va préparer le petit déjeuner avec une attention particulière, aujourd'hui est un jour spécial. C'est l'anniversaire de Winnie. Il a tout mis en oeuvre pour lui faire plaisir, il a organiser ce petit week-end loin de Mystic Falls. Rien qu'eux deux, comme un couple normaux. Un peu de simplicité ne leur fait que du bien. Il prépare alors avec amour un plateau ou il dispose: Un grand verre de jus d'Orange, du café et des tartines. Tout ce qu'elle aime parce que maintenant il la connais d'avantage. Quelques minutes plus tard c'est toujours torse nu et avec un sourire rayonnant qu'il entre de nouveau dans la chambre et la réveille de ses mots doux: "Hellooo, je te souhaite un joyeux anniversaire mon amour." Il attend patiemment qu'elle ouvres les yeux et y dépose un doux baisé sur son front. Elle lui sourit et a ce moment précis Damon en es fou de joie.

Fin du flash Back.


Des moments inoubliables ils en avaient eu, plus d'une fois et c'est ce qui faisait aussi la beauté de leur relation. Voilà pourquoi elle était si dur a abandonner.

Non, ils n'étaient pas incompatible, aucune sciences pouvait dire cela, ils ne se comprenaient pas assez. Pas du tout. Pas a temps. Ils ne savaient pas dire les choses.

L'instant était plus charnel, mais rien n'enlever cette passion ni la tendresse des autres moments. Comme lorsqu'ils étaient une fois au restaurant et que Damon faisait en sorte de la faire rire, ou encore le moment ou au coucher de soleil, elle l'avait traîner sur le sable d'une plage de Floride. Il faisait la moue mais était amusé par sa ténacité et il riait. Ils riaient tellement que l'eau était monté jusqu’à eux et ils avaient alors étaient surpris. A cette instant Damon c'était arrêter de rire et l'avait regarder elle, il avait écouter son doux rire mélodieux. Il avait juste dit: "Je suis fou de toi. " en plongeant son regard azure dans celui de la blonde. Un moment des plus cliché pour certains mais qui révèle tellement de magie.

Il la regardera surement toujours de la même façon que ce soir la sur cette plage. Avec tellement d'amour, ce serait impossible a cacher et si un jour ils se recroisaient ailleurs que pendant le combat qui l'est attendaient alors il se trahirait toujours ainsi. Feintant l'indifférence mais son cœur lui battra toujours aussi fort en sa présence. Son parfum le rendra toujours nostalgie de toutes ses fois ou il l'a serrait dans ses bras et ou elle exprimer une sorte de bien être.

Elle avait un côté assez sensationnel, comme lorsqu'elle morder d'une tel manière sa lèvre, il en deviendrai fou. Il la maintenait bien, l'une de ses mains vint caresser un peu les cheveux de la blonde. Il n'avait aucune difficulté a la soulever autant en profiter. Dans un rythme endiablé il continua de faire monter se plaisir chez elle et chez lui. Dans des coups de rein plus intense, plus fort. Il la retenait pour qu'elle puisse se lâcher encore plus après. Il la titillait un maximum et il sentit ses oncles dans son dos ce qui lui arracha un léger grognement mais qui accentuer tout chez lui. Les mains de la blonde atteignit ses fesses et il eu envie de sourire. Il retira alors ses lèvres de celle de Winnie, la libérant et vint la posé sur le bureau de la pièce juste à côté en mettant toutes les affaires par-terre. C'était complètement fou, Stefan pourrait les surprendres a tout moment. ça lui était égale.





WILDBIRD
[/color]
[color=#000033]


_________________
These are the details that make the   legends

Winnie Shell

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   Always.

E
lle avait connu l'amour dans sa jeunesse, dans son passé. Mais avant lui, elle n'avait rien connu. Elle ne savait pas ce que c'était de se réveiller aux côtés de l'homme qui n'était censé exister que dans ses rêves. Elle ne connaissait pas l'ivresse de ses bras. Elle n'était personne si elle n'était pas sienne. Les longs mois de vide qui avaient suivi leur séparation en témoignaient. Elle avait vécu des peines, elle avait connu des joies. Des lèvres, des corps. Des sourires et des soupires. Rien n'était jamais comparable à l'effet qu'il avait sur elle. Chaque fois qu'elle rencontrait ses yeux, elle avait l'impression qu'ils donnaient au monde une autre profondeur. Ses mots résonnaient dans son esprit.

Il avait teinté l'horizon. Il avait redécoré son monde. Il avait balancé les couleurs et était petit à petit devenu celui autour duquel tout tournait. C'était une faculté qui lui était innée. Il ne s'en était même pas rendu compte. En si peu de temps il avait obtenu tout son attention. Et il ne l'avait jamais perdu. Encore aujourd'hui. Chaque jour, elle se demandait où il était, ce qu'il faisait, comment il allait. Et parfois elle avait la sensation que ça ne s'arrêterait jamais. Parfois même ça lui faisait peur et ça la rendait folle. Et si elle ne vivait pas un jour sans penser à lui ? Et lui, en vivrait des décennies, des siècles peut-être. Un jour pourtant elle ne serait qu'un lointain souvenir. Pourtant son dernier souffle elle voulait le pousser en lui disant qu'elle l'aimait encore. Si seulement elle y arrivait.

Elle se souvenait elle aussi, de toutes les fois où elle avait eu la possibilité de le faire dans le passé. Combien de fois n'avait-elle pas saisi l'occasion ? Elle le regrettait aujourd'hui. Trois petits mots qui changent tout. On vous demande parfois : Si vous pouviez repartir dans le passé, que vous diriez vous à vous-même ? "Dis-lui... Chaque fois que tu as l'occasion. Dis-lui juste que c'est lui. Dis-lui qu'il est ton monde, qu'il est ta vie. Dis-lui surtout qu'il n'a pas besoin de te cacher quoi que ce soit. Dis-lui que tu comprendras. Que tu seras là. Dis-lui qui tu es, dis-lui comme tu l'aimes."

Mais peut-être qu'aujourd'hui c'était sa dernière chance. Repenser aux bons jours. Ses bras, une dance avec lui, un matin dans leur lit, lire au coin du feu calée sur le canapé contre lui, enlever ses chaussures quand il s'endort de fatigue, l'emmener à la SPA où elle travaillait. Tout lui revenait quand elle sentait ses doigts dans ses cheveux. Se maquiller pour qu'il la trouve belle, mettre une robe et des talons pour essayer de le séduire même si le temps passe. Chanter sous la douche et l'entendre se moquer. Manger des pancakes. Se chamailler parce que sa tenue est indécente et que Stefan pourrait arriver. L'entendre grogner parce qu'elle a encore perdu ses clés. Devenir accro à son parfum. Rire de son sens de l'humour cynique. Le charrier sur ses manies. S'endormir devant la télévision dans ses bras.

Elle revivait tout ça quand il la regardait. Avec une nouvelle intensité. Peut-être celle du désespoir. Ou peut-être celle... plus idiote, de l'espoir. Elle y avait encore droit cette fois. Le droit à lui. Dans ses bras, elle se sentait légère. Il pouvait contrôler la situation si simplement. Elle tressaillait sous ses assauts et fermait les yeux, comme s'il remplissait ses souhaits les plus cachés. Elle aimait le fait qu'il connaisse son corps, qu'il sache trouver les points qui la rendait folle. Elle souffla et à ce moment il rompit le baiser et elle laissa alors échapper ses gémissements. Tant pis, ils étaient seuls, elle pouvait se permettre d'être un peu... sonore. Elle fut surprise de ressentir la vitesse vampirique et d’être soudain dans une autre pièce. Ça la fit sourire, elle regarda un instant le bazar qu'il mettait et ça avait quelque chose d'excitant. Elle reposa ses yeux gais sur lui. Quand elle sentit le bureau froid, elle descendit ses baiser sur son torse et ses têtons. Et puis elle remonta ses jambes, posant ses pieds sur les épaules du brun avec un petit air coquin. Elle n'allait pas le laisser tout choisir non plus.

Oui Stefan aurait pu arriver... Et puis tant pis. Il aurait vu deux personnes s'aimer.
WILDBIRD
 


_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

Damon Salvatore

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   "On joue à s'oublier en sachant que ce n'est pas vrai."

I
ls avaient encore tellement de choses à vivre, pas seulement chacun de leur côtés. Ensemble aussi. Et si il y avait une chance ? Une dernière chance de sauver tout ça? Revenir en arrière était impossible mais repartir dans un nouvel élan d'amour, ça pouvait être étudié. Qu'ils aient un jour une relation des plus normales, même si de toute évidence elle ne serait jamais banale.

Même si ce n'était pas maintenant dans l'instant. Dans quelques années ils pourraient se retrouver. Dans un accesseur, dans un magasin, un parking, une fête, ou un mariage? Et ils réaliseraient que l'amour ne les à jamais quitté même si ce jour-là ils sont chacun accompagnés. Le regard ne trompera personne, le souffle, leur cœur. L'attirance se lira, se sentira dans l'atmosphère. Ils résisteront surement, mais finiront par y céder. C'est chimique.

Tout le monde avait fini par les cerner, même si certains étaient en désaccord au début comme Stefan et Jo. Le soir de la fin de leurs étude, la fêtes qu'il y avait eu pour l'obtention de leur diplôme à Mystic Falls. Tout le monde avait su que ces deux-là s'aimaient. Mais eux n'en avaient pas encore tout à fait conscience. Ce même soir ou tout en éclatant de rire ensemble, Damon l'avait faite tournoyer sur elle-même au rythme de la musique. Ils semblaient tellement en accord et en joie. Ils étaient heureux.

Ils avaient encore le droit à cela, rien n'aurait dû leur arracher ce qu'ils avaient. Damon avait le droit aussi au bonheur, il avait le droit de se réveiller chaque matin auprès d'elle. Il ne volait rien à personne, parce que cette vie il l'avait construit lui même avec la femme qu'il aimait. Et au fond il ne demandait qu'a être aimer depuis toujours. Il se sentait parfois coupable, lui qui faisait fuir toutes femmes qu'il s'autorisait à aimer. Il ne les retenait jamais. Mais Winnie, il avait refusé son départ. Il l'avait craint.

C'est vrai entre eux c'est comme une danse entre le feu et la glace. Ils dansent ensemble avant de se hurler dessus. Il la fait râler en mettant ses pieds sur la table. Il soupire parce qu'elle met deux heures dans la salle de bain. Il lui fait plaisir en la laissant conduire la voiture mais l’agace en lui rappelant toutes les deux secondes de faire attention. Ils se chamaillent pour savoir lequel des deux ira en premier dans la douche pour au final terminer ensemble dedans. Ils se disputent pour des courses oubliées et finissent en bataille de nourriture. Elle rit parce qu'il a glissé et lui se moque d'elle parce qu'elle nage comme une mamie. Il récupère discrètement la télécommande quand elle s'est endormie pour changer de chaîne. Elle apprécie quand il lui fait des bisous sur chacun de ses doigts et il aime plus que tout quand elle déposes ses lèvres sur sa joue. Tout un tas de choses qui font aussi ce qu'ils sont. Un couple. Ce qu'ils étaient.

Un jour, elle lui avait offert une course de rallye, il était tellement content. Un autre jour il l'avait emmené dans un zoo et l'avait photographiée en train d'embrasser une girafe.

Tous ces moments captivés par l'objectif qu'il revivait de temps en temps en les regardant. Juste pour ne pas oublier, le bonheur qu'ils avaient. Avant tout cela. Tout cela contrastait parfaitement avec son côté vampire qui bien sur disparaissait pas. Elle venait lui servir son verre de sang sans plus aucun dégoût parce qu'elle l'avait accepté tel qu'il était. Elle le contrôlait quand un homme s'approchait un peu trop près d'elle et qu'elle sentait que Damon avait envie de le fracasser. Ils se complétaient finalement assez bien. L'un et l'autre.

Mais jamais assez ils ne s'étaient dit; Je t'aime.

Il aurait voulu lui dire à quel point il était désolé. "Pardonne moi, je t'en prie, pardonne moi d'être aussi con. Pardonne moi d'avoir peur de te perdre. Pardonne moi d'avoir agit comme un imbécile. Pardonne moi de ne pas vouloir te laisser t'en aller. J'en crève sans toi. Je t'aime, tu entends? Je t'aime. Je t'aime comme un fou. Je suis incapable de vivre sans toi. "
S'il avait dit cela, sans doute ne serait-elle jamais partie. Ils n'auraient pas eu a souffrir.

Mais est-ce qu'il était vraiment trop tard?

Son corps contre le sien, cette sensation retrouvée. Il se sentait enfin entier, il était relié a celle qui le faisait vivre. Il se sentait vivant de nouveau. Il respirait enfin. C'était puissant. Pas seulement sexuelle, intérieurement. Il sentait son propre cœur cogné contre sa poitrine d'une telle force. Bien sur du côté performance il était plus que compétent et n'avait rien fait avec personne depuis elle, autant dire que le manque n'avait rien arrangé. Sa libido était affamé. Elle était expressive dans ses gestes et dans sa voix. Elle devait avoir très faim aussi. Il eut envie de sourire a cette pensée coquine. C'était totalement improvisé et instantané mais tellement excitant. Passionné et vibrant. Il vint suçoter l'un des tétons de la jeune femme en la posant sur le bureau. Il laissa les pieds de la blonde remonter doucement, ces derniers effleuraient au passage son torse. Il caressa ses fines jambes qui se dressaient devant lui. Ses magnifiques jambes et tout en continuant ses petits coups, d'abord plus courts et puis plus profonds en elle. Il déposa ses baisers sur ses mollets mordillant quelques fois sa peau, et de sa voix rauque échappaient lui aussi des gémissements de plaisir intense.

Stefan pouvait bien ameuter tout Mystic Falls rien ne les arrêteraient. Ils étaient dans leur monde, leur bulle. Indestructibles.
WILDBIRD


_________________
These are the details that make the   legends

Winnie Shell

avatar
Admin


   
   Damon & Winnie
   Always.

L
amour a tout un tas de définitions. De par son expérience, Winnie considérait que chaque relation apportait à l'amour une nouvelle dimension. Elle était une femme passionnée, qui ne se donnait jamais à moitié. Et en amour plus encore, elle donnait son coeur. Elle se mettait à nu sans savoir sans protéger. Elle en ressortait parfois amoindrie mais savait toujours se relever. Jusqu'à présent. Oui mais... elle avait déjà donné son cœur, certes, mais il avait toujours été seul détenteur de son âme. Et c'était toute la différence. Sans lui, elle avançait au ralenti. Comme un film dont on aurait changé la vitesse des images. Elle se mouvait lamentablement au centre de la vie. Blessée, comme un animal malade. Elle avait besoin de lui. L'excuse aurait été  de dire qu'l n'y avait pas assez de mots pour l'exprimer, mais en réalité la jeune femme n'avait jamais su les utiliser comme il le fallait avec lui. C'était sûrement trop tard pour le faire, mais elle se surprit à se promettre d'en être capable un jour. Elle se surprit à s'imaginer prononcer des mots auxquels elle n'avait plus le droit.

Un jour elle saurait lui dire. C'était la seule chose dont elle était sûre. Et tant pis s'il était trop tard. Elle lui dirait qu'il était tout. Que sans lui elle n'était plus rien. Que son absence la détruisait. Que son amour la rendait plus forte. Qu'elle n'aurait jamais dû partir la première fois. Mais qu'elle avait peur pour lui. Et qu'après cela elle avait encore plus eu peur sans lui. Elle lui dirait qu'il n'y avait personne d'autre qui la connaissait comme lui, la connaissait. Que finalement, avec le temps, il avait fini par savoir tant de choses à son sujet qu'elle ne pourrait jamais expliquer à quelqu'un d'autre. Qu'il était sa première pensée au réveil et sa dernière au coucher. Et tant pis... tant pis si le temps les avait effacé. Il saurait qu'un jour au moins il avait été tout son univers. Peut-être alors que ces mots ne changeraient rien à leur présent. Mais peut-être aussi que ça redéfinirait leur passé. Et elle ne pourrait pas vivre éternellement en sachant qu'il ne sait.

Alors aujourd'hui, dans le chaos qu'ils avaient créé. Dans leurs vies noircies par les événements, elle se promettait quand même de lui avouer tout. Par tous les moyens, même s'ils ne savaient pas communiquer. Un jour il saurait, qu'elle avait été sienne. Peu importe ce qu'ils avaient vécu d'autre. Elle pouvait au moins l'exprimer par ses gestes, par les réactions de son corps. Ça ils savaient faire, ils avaient toujours su. Elle pouvait sentir combien il en avait envie.

Tout son corps le demandait, c'est elle qui avait craqué après tout, à se façon de venir l'embrasser, elle avait su que s'il ne la repoussait pas elle ne pourrait pas se passer de ses lèvres. Elle avait chaud contre lui, sous ses mains. Ses gestes l'avaient rendue folle. Sa façon de la soulever, de s'unir à elle, d'abord contre ce mur puis sur ce bureau. Ca l'avait complètement rendue transie. Cette fougue la traversait. C'était différent, ressourçant. Elle haletait, refermant ses mains contre son dos. Elle tressaillait en sentant ses lèvres sur ses seins. Elle lâcha son dos et posa ses mains sur le bureau pour se redresser, se retrouvant presque assise face à lui. Cette fois elle lâcha ses soupirs de plaisir et d'excitation. Quelques voyelles s'échappèrent de ses lèvres. Elle fit glisser à nouveau ses jambes le long de lui et se rapprocha du bord, repassant ses bras autour de lui, elle l'attira contre elle. Elle vint mordiller son oreille, ondulant son corps au rythme de ses coups de reins. Elle avait cette envie irrésistible de le dévorer, d'explorer chaque partie de lui. Elle descendit sa main et vint claquer légèrement sa fesse avec un regard joueur et provocateur. Que lui le fasse, semblait dans l'ordre des choses, mais elle... Elle avait envie de lui hurler de continuer, de ne jamais s'arrêter. Elle voulait ça, c'était tout ce qu'elle avait toujours souhaité. L'avoir dans ses bras. Elle remonta ses bras autour de son cou et ferma les yeux, savourant cet instant. Ses jambes enroulées autour de lui tremblaient d'excitation. Finalement elle le repoussa, se relevant, elle le poussa jusqu'à l'asseoir sur un fauteuil et elle monta sur ses genoux, le surplombant elle le laissa glisser en elle et elle donna le rythme de leur ébat. Prenant ses mains elle les déposa sur ses seins et puis elle se pencha pour venir le prendre dans ses bras. Elle embrassa sa mâchoire et remonta jusqu'à son oreille. "Damon." Il voulait qu'elle crie. Mais elle l'avait soufflé seulement. Peut-être pour l'enflammer.
WILDBIRD
 


_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum