Forum RPG basé sur Dinnie & Brik


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Once and for all || ft. Damon

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: Once and for all || ft. Damon le Dim 11 Juin - 12:31

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Come on, this is our last dance 
Plus d'une fois il c'était imaginé la vie de ses proches sans lui. Stefan aurait pu être heureux AVEC Caroline et se souciait que de lui sans avoir constamment peur que son frère fiche tout en l'aire et le met en danger. Bonnie partirai faire sa vie en Europe comme elle le souhaiter avec Elena et toute d'eux garderai simplement le souvenir de lui. Celui qu'on définissait d’égoïste. Quant à Alaric il viendrait sur sa tombe une fois ou deux avec une bonne bouteille de bourbon lui racontait comment la vie se déroule sans lui. Il imaginait ensuite Winnie.. A chaque fois il la voyait tellement rayonnante, tellement belle. Souriante comme il aimait la voir et il n'y avait plus de larmes sur ses joues, plus a cause de lui. Il la voyait tournoyer dans une robe blanche et s'accrocher aux épaule d'un homme. Un homme qu'elle pourrait aimer aussi fort qu'elle l'aimait lui.

Mais tout cela n'était que ce qu'il souhaiter voir. Ce n'était pas la réalité, il ce voilait la face. C'était plus simple pour lui de s'imaginer cela pour pouvoir partir sans regret. La réalité c'est que Stefan ne se remettrait jamais d'avoir perdu sa seule famille, son sang, son frère bien qu'il puisse être con parfois. Il y avait entre eux un amour fraternel puissant. Son cadet n'aurait pas été heureux au contraire il aurait sombré et même Caroline n'aurait rien pu faire. Quand a Bonnie elle aurait perdu une fois de plus son meilleur ami, son confident. Elle souffrirai de cette perte, ayant perdu déjà tant de personnes cher. Elena se rapperai a quel point elle l'avait aimer dans le passé et qu'il lui manquerai. Erica apprendrai la nouvelle via un Sms son visage se décomposera et elle ne trouverai jamais les mots pour le dire à son fils. Enfin Alaric ne dirait rien mais serait affecté par la disparition de son ami, Jo tenterai de l'apaiser mais elle serait elle même inquiète pour sa sœur. Quant a Winnie, l'issue n'en serait que dramatique pour elle aussi. C'était évident. Elle ne serait jamais aussi rayonnante comme il ose l'imaginer.

Finalement la mort de Damon ferait plus de mal que de bien. Au contraire de ce qu'il pense. Il laisserai un vide dans les vies de tous, parce que finalement chacun avait appris a l'aimer. En sa mémoire, personne ne le qualifiai de monstre, il avait changé. Il laisserai des souvenirs agréable qui auront permis au personne de l'appréciait. Cela n’effaçait pas ce qu'il était et ce qu'il avait fait d'abominable. Mais il pouvait se montrer aimant avec les personnes qui l'avait apprivoisé. Winnie avait réveillait ce côté de lui. Ce côté qu'on aime.

Si la mort l'emporterai aujourd'hui il briserai encore une fois des vies, ce n'est pas ce qu'il voulait et rien que de la voir pleurer augmenter sa souffrance. Ce battre ? Comment ? Il n'avait plus aucune force et sa volonté s'épuisait secondes après secondes tout comme son espoir. Les mots de la blonde l'avait poussé a essayer, encore. Il n'arriverai jamais a la repousser, a l'éloigner. Il en était incapable parce que ce n'est pas ce qu'il voulait. Il avait tenté de ce convaincre que c'était mieux pour elle, pour lui, pour eux. Mais oui, il avait tort. Tord de croire qu'ils pouvaient vivre ainsi. De toute évidences cela les rattraperai un jour ou l'autre. Alors il se releva avec tout le mal du monde, une difficulté démesuré pour un homme de son rang. Il ne savait pas ou aller, ni comment. Il ne savait même pas si il lui restait assez de temps, mais il fallait tenter, la laisser aller jusqu'au bout pour qu'elle ne regrette rien et lui non plus. Si il survivait a cela, elle l'aurait sauver encore. Et il pourrait enfin lui dire. A quel point ils étaient idiots. Ça tête bourdonner, ses pensées étaient brouillon et vague. Il avait l'impression d'être un pantin, diriger par une force mystic et inconnu. Peut-être parce qu'il était porter par le peu d'amour qu'il lui rester.

***

Il resta inconscient pendant plusieurs heures. La nuit c'était lentement installé quand il ouvrit les yeux doucement. Il mit quelques secondes à émerger. Il ne savait absolument pas ou il était ni comment il était arrivé la. Il souffrait encore quand il bougeait ses membres. La fièvre avait diminué. Il baissa un peu les yeux et la vit. Elle dormait contre lui. Il ressentit comme un soulagement et a la fois la sentir si prêt de lui faisait tellement de bien. Il leva la main, il n'avait aucune idée de ce qu'elle avait fait pendant son sommeil. Il caressa sa joue et ses cheveux, elle avait l'aire épuisé. Il fallait qu'elle se repose. Il resta la pendant de longues minutes à l'observé. Elle méritait de vivre pour elle. Il ne la laisserai plus jamais se lancer dans un tel combat, il l'enfermera dans sa cave comme il l'avait dit, elle l'aurait sans doute détestait mais elle n'aurait pas eu a vivre tout ça. Il la protégerai toujours. Il l'aimera toujours.




To be continue
[/i]


_________________
These are the details that make the   legends

27 Re: Once and for all || ft. Damon le Lun 12 Juin - 11:51

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Ian
feat.
Lauren


 

 



 

 

Les peines du temps présent seraient bien peu de chose, si elles ne nous rappelaient pas le souvenir des plaisirs du temps passé. Nous ne nous plaignons de ce qui est, que parce que nous regrettons ce qui n'est plus. Δ Jean-Jacques Rousseau.

Parfois, à de rares occasions, elle réalisait que contrairement à l'image qu'ils voulaient bien renvoyer, Damon et elle ne savaient pas vivre dans le présent. Ils avaient passé tellement de temps à revivre leur passé, revoir chaque erreur qu'ils avaient commises, chaque décision qu'ils avaient prises... Tellement de temps aussi à s'imaginer le futur de l'autre seul. Ils essayaient de se convaincre qu'il ou elle serait plus heureuse et plus en sécurité. Parfois aussi elle se prenait à rêver de ce que vivre auprès de lui pouvait être. Vivre, vraiment vivre, pas seulement être en couple avec lui, comme ça avait été le cas. Mais presque jamais... ils n'envisageaient le présent. Ce qu'ils pouvaient faire, là, maintenant pour être heureux. Sauf à Noël. Et peut-être même, ce dernier soir-là où elle s'était abandonnée à lui. Et aujourd'hui c'était ces souvenirs-là qui restaient. Elle le savait elle en voulait encore. De nouveaux, de plus beaux. Il fallait qu'ils changeant. Mais elle était prête pour ça, s'ils avaient une seconde chance. Il fallait juste qu'il aille mieux et elle donnerait père et mère pour ça. dans son for intérieur, elle venait de regagner la détermination dont elle était capable. Sans doute le fait que Klaus ait été sorti de son "donjon" lui prouvait qu'elle était quand même apte à protéger quelque peu les siens. Et même si ses capacités étaient minimes, elles les monopoliserait toutes.

Et ensuite elle lui parlerait. Longuement, sans qu'il l'interrompe, quitte à le rendre muet par magie. Elle avait tellement de choses à lui dire. Comme le fait qu'ils devaient s'adapter, l'un à l'autre. Parce qu'ils ne s'en étaient jamais totalement donnés la peine. Et qu'ils valaient mieux que ça. Il fallait qu'ils apprennent à se parler. Qu'il arrête de se braquer chaque fois qu'elle exprimait un sentiment. Surtout pour un autre que lui. Qu'il arrête de se sentir menacé ou capable de la priver de choses qu'elle ne désirait même pas... Mais une fois de plus elle ne voulait pas imaginer ce qu'elle allait lui dire, elle voulait le vivre. Il était simplement temps qu'elle lui admette, qu'elle pouvait pas vivre sans lui, mais ça elle ne le ferait que si elle croyait réellement qu'il allait s'en sortir.

En attendant il fallait qu'elle prenne garde à ne pas se faire de faux espoirs. Il fallait qu'elle se batte pour le retrouver encore. Mais pour une fois ce n'était pas contre lui qu'elle se battait. Il ne la repoussait ou plus peut-être. Etait-ce seulement dû à sa condition physique ou partageait-il toujours ses sentiments ? Le temps qu'ils avaient passé séparés les avaient sûrement changé tous les deux, et peut-être que leurs sentiments aussi. Que ferait-elle s'il ne ressentait plus cette femme quand elle était là ? Son monde tournait autrement à chaque fois qu'il était dans la même pièce qu'elle. Ce faisait des mois qu'elle ne s'était pas sentie aussi vulnérable. Quand il était là, elle ne se contrôlait pas. Ni sa colère, ni sa passion. Il redéfinissait toujours tout et c'était ce qui la rendait si fragile en sa présence. Putain, elle était comme une addicte qui aurait été clean pendant des mois et à qui on venait d'injecter une dose. Elle savait déjà qu'elle ne pourrait plus s'en passer. Surtout pas si elle ne le revoyait que pour le perdre.

***

A quel moment s'était-elle endormie ? Elle ne s'en était même pas rendue compte. Elle avait un violent mal de tête qui indiquait sans doute qu'elle ne s'était pas juste endormie. Mais par ailleurs, elle se sentait un peu mieux après s'être légèrement reposée. Avant même d'ouvrir les yeux elle sentit ses doigts dans ses cheveux et son sang ne fit qu'un tour. Son coeur s'emballa. Il s'était réveillé. Il était vivant. Elle lutta pour que des larmes ne la trahissent pas déjà mais elle n'osait tout de même pas ouvrir les yeux, de peur de s'être imaginée cette sensation. Au bout de quelques secondes elle se décida enfin à le faire et elle le trouva effectivement contre elle, ses lèvres s'entrouvrirent pour laisser échapper un souffle soulagé. Aucun son n'en sortit néanmoins. Elle resta là à l'observer comme si elle avait peur qu'il se brise. Elle se redressa et écarta tous types de tissu de sa morsure. C'était presque toujours aussi laid à voir, pourtant il était lui-même et il était vivant. "Ne m'abandonne pas." C'était sorti tout seul. Comme un cri du coeur, les yeux dans les yeux...
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

28 Re: Once and for all || ft. Damon le Mer 14 Juin - 19:36

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Come on, this is our last dance 
Il est installé dans son fauteuil préféré, celui qu'elle lui a offert pour son anniversaire. Dedans il es a l'aise pour regarder la télé. Il bouquine un livre de pêche, sa passion depuis quelques mois. C'est calme, pas une brise de vent. Il es concentré. La petite cloche juste au dessus de la porte s'anime, quelqu'un viens d'entrer, surement sa femme. Damon referme son livre et le pose, il se lève doucement pour rejoindre sa douce qui revient avec un petit panier du marché. Il es grisonnant, les années ont défilé et ils sont des époux et parents comblés. Quelques rides apparaissent sous ses yeux, mais Winnie lui dit toujours que ça lui donne du charme. Il râle toujours en pensant le contraire, quand il était jeune c'était un tombeur. Il enlace sa femme de ses bras plus frêle que dans le passé. Elle aussi est marqué par le temps mais il l'aime toujours autant. Leurs enfants habite la Capital, ils sont grand et ont eux aussi des enfants. Il dépose un baiser sur les lèvres de Winnie qui lui rend et le pousse toute souriante en disant qu'il faut qu'elle prépare le dîner, pas le temps pour les galipettes. Damon se résigne en haussant les épaules et ils échangent un regard complice. Un regard qui témoigne de temps d'années d'amour, d'un amour qui jamais ne s'est épuisé. Il sort dans le jardin admiré la vu du soleil qui se couche derrière le petit lac. La nuit va être encore étoilée.

Tout ce serait passé comme cela dans d'autres circonstances, dans d'autre lieux, d'autres époques. Ils auraient été des humains ordinaires. Deux personnes capable de s'aimer, de fonder une famille, de vieillir ensemble et de mourir l'un prêt de l'autre. La vieillesse les auraient doucement emportaient. Tout ceci aurait pu être possible et le serait sans doute dans une autre vie. Ils se réincarneraient dans 1000 ans et se retrouveraient sans savoir qu'ils avaient déjà eu une vie ensemble.

Peut-être qu'une vie normal ne leur suffisaient pas, ils prenaient du plaisir à se compliquer l’existence. Entre eux il y avait comme une compétition, un challenge. Passion, tentation, défis, provocation, amour, intensité. Cela qualifié leur relation. C'était fort, beau, destructeur. Mortel aussi. C'était unique et tellement vital, comme de respirer ou de boire. C'était tellement évident, quand leur regards se croisent, quand leur peau se touchent,quand ils respirent le parfum de l'autre. enivré et totalement addictif.

Il avait fini par perdre espoir pour elle, pour eux. C'était trop. Trop tard, trop brutal, trop loin. Juste trop foutu. Il n'y avait plus rien a sauver. Que des cendres après un incendie. Auprès de Marcel il avait appris a vivre sans elle, dans la douleur. Il n'avait pas eu le choix. Il ne pouvait pas courir après une femme qui ne veux plus de lui. Qui préfère partir au combat sans lui. Il y avait quand même eu un choix de fait. Le choix d'abandonner celui qu'on aime en dépit d'un autre. Aujourd'hui elle en avait fait un autre, le sauver lui en dépit des autres. Il avait été enfin la priorité pour quelqu'un. Le premier choix.

Il la sentit se réveiller, sans savoir comment elle réagirait. Allait-il se prendre une gifle, fort probable. Au lieu de sa elle eu un aire soulagé et lui aussi. Il fut étonner, mais sans doute que si il s'en sortait elle lui passerai un savon. Au choix il préférait la mort, ce serait moins pénible. Il eu envie de sourire a cette pensée. Elle le tuerai sur le champs si elle pouvait lire dans son esprit. Il l'observa lui aussi dans un silence parfait. Il avait cesser ses caresses, le temps se figea quelques secondes. Il pencha un peu la tête quand elle voulut avoir accès a sa morsure. Il s'attendait a ce qu'elle parle mais pas a ce qu'elle sorte ses mots. Il en fut déconcerté. Les yeux dans les yeux il lui répondit. "Je ferais de mon mieux. " Inutile de lui faire une promesses, ni lui ni elle ne savait les tenir et puis ce serait peut-être des paroles en l'aire si il ne survit pas vraiment. Il aurait pourtant voulu lui dire que jamais plus il ne la laisserai partir.

Après quelques minutes il reprit la parole. " Ou sommes nous?" Il était curieux de savoir ou elle l'avait emmener et que comptait-elle faire. Il voulait aussi savoir pour Klaus, Henrik mais ne posa aucune questions. Il se doutait qu'elle n'en savait pas plus et que cela lui ferai trop de mal. "En tout cas j'ai une infirmière de premier choix " dit-il d'un petit sourire pour la complimenter "qui doit aller s'alimenter et rapidement. " poursuivit-il.




To be continue
[/i]


_________________
These are the details that make the   legends

29 Re: Once and for all || ft. Damon le Mer 21 Juin - 14:08

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Ian
feat.
Lauren


 

 



 

 

Les peines du temps présent seraient bien peu de chose, si elles ne nous rappelaient pas le souvenir des plaisirs du temps passé. Nous ne nous plaignons de ce qui est, que parce que nous regrettons ce qui n'est plus. Δ Jean-Jacques Rousseau.

Cette vie-là, oui, elle en aurait rêvé. Vieillir avec lui. Vivre avec lui, fonder une famille. Elle en serait peut-être capable si ce devait être lui le père. Et puis dans ce rêve-là, s'il n'était pas vampire, elle n'était peut-être pas sorcière. Bien sûr que si elle n'avait pas le sang des Parker qui coulait dans ses veines, la blonde aurait voulu être maman. Elle adorerait avoir des enfants. Elle adorerait le voir en prendre un sur ses épaules. L'entendre grogner la nuit parce que le bébé pleure et lui dire qu'elle s'en occupait. Le voir revenir à la maison avec des cadeaux pour Noël. Les regarder partir à l'école le matin. Sentir son odeur quand il sortait de la salle de bain, se disputer sur la meilleure marque de jus d'orange ou de céréales. Tous ces détails du quotidien à côté desquels ils étaient passés. Et surtout vieillir avec lui, découvrir les vieux jours auprès de cet homme. S'appuyer l'un sur l'autre pour marcher. Oublier quel jour on était. Avoir froid tout le temps et lui mettre un tricot sur les bras...

Mais il y avait quelque chose de plus important à ce moment précis que cette réalité intouchable, il y avait la possibilité de tenir sa main encore demain et le jour suivant. Celle de lui dire d'oublier tout. De lui proposer de se redéfinir. Tous les deux. D'être encore sienne, s'il pouvait lui pardonner un jour. D'être toujours sienne, s'il pouvait l'aimer toujours. Cette perspective éclipsait tous les rêves qu'elle aurait pu un jour avoir. Et si cette réalité pouvait être plus belle que n'importe quel scénario qu'ils avaient envisagé ? Si pour une fois la réalité pouvait dépasser la fiction ? Elle ne voulait pas être un personnage de théâtre tragique britannique, elle voulait écrire un putain de conte de fées avec lui. Et tant pis s'il y avait une méchante sorcière, ou un dragon ou un enlèvement. Ils étaient plus forts que ça, elle le savait, ils n'avaient plus à le prouver. Il n'y avait pas d'autre prince et tous les autres personnages de l'histoire serait fade à côté de lui. Tout ça... tout ça elle le sut dès qu'elle se réveilla contre lui. Parce que malgré la situation, même si son monde s'écroulait, pierre après pierre. Il était là. On leur offrait un nouveau matin. Elle s'éveillait dans ses bras comme une promesse de jours nouveaux. Et s'il ne devait y en avoir que quelques uns, elle les emmènerait dans sa tombe. Ses derniers souvenirs de lui, d'eux. Et il était simplement hors de question qu'elle laisse ces derniers moments être définis par leur séparation.

Il fallait qu'il se batte. Il fallait qu'il le veuille, autant qu'elle le voulait. Pas qu'il laisse ce poison noircir ses idées. Elle savait qu'il avait dû penser à un moment donné que sa disparition l’allégerait. Car elle comprenait comment il fonctionnait. Et elle avait besoin qu'il sache que c'était tout l'inverse. Qu'elle ne pouvait pas imaginer sa vie sans lui, une seule seconde. Il fallait qu'il se batte. Pour elle. Pour lui. Pour Stefan, pour leurs proches.
Elle l'avait entendu, mais elle était plongée dans ses pensées. Très, très loin. Faire de son mieux ? Oui il ne devait pas laisser Marcel gagner. Du moins, le poison gagner. Elle fronça les sourcils. Elle était face à lui, mais elle n'était pas vraiment là. Les pensées fusaient dans son esprit. Des questions, des réponses, d'autres réponses contraires aussi. Si elle le perdait maintenant, qui était-il pour elle ? Son ex-petit-ami ? Ca n'était pas ça. Ca ne convenait pas. Ca ne correspondait pas. Ca n'était pas suffisant. Il était toute sa vie. Il était le sang dans ses veines, l'air dans ses poumons.

Elle était tellement perdue dans ses pensées qu'elle ne vit pas le temps passer. Elle n'entendit pas non plus le silence qui les entourait. Sa voix était lointaine comme si elle la berçait. Elle aimait ce timbre, cette voix grave qui la séduisait. Elle ferma les yeux et se sentit parcourue par un frisson. Sans doute la peur qu'elle avait retenue en dormant de ne pas le retrouver là le matin. Elle ne répondait pas et il devait presque voir à travers ses yeux s'agiter toutes ses émotions, toutes ses pensées. Finalement à sa dernière phrase, elle finit par réagir. Elle lui sourit. Mais c'était un sourire lointain. Comme si il n'était qu'un écho dans sa tête. Elle resta silencieuse et puis elle se détacha de lui, posa ses pieds par terre, prête à se relever et à chercher docilement quelque chose à avaler. Puis finalement, elle s'arrêta dans son mouvement.

Hier il avait failli la tuer. Et sur le coup, elle n'avait même pas trouvé de raison de l'en empêcher. De quoi se souvenait-il ? De rien avec un peu de chance et... Henrik ne serait sûrement pas là pour le lui rappeler... Hier... il avait failli mourir. Quand cet homme tenait son coeur dans sa main. Et... sur le coup... il n'avait même pas trouvé de raison de l'en empêcher. Elle se mordit la lèvre violemment en y repensant, elle ferma les yeux et baissa la tête. Pourtant une raison... il y en avait une. Elle le savait. C'était tellement évident pourtant. Elle sentit son souffle se couper, ses yeux se posèrent sur un mur pendant quelques secondes, comme lorsqu'on s'apprête à faire un grand plongeon, d'ailleurs elle prit une inspiration et puis elle revint contre lui. Elle se rallongea à quelques centimètres de lui et se plongea dans ses yeux. Plusieurs fois elle ouvrit la bouche et aucun son ne sortit. Elle détourna les yeux une seconde comme pour se donner du courage. Puis elle les reposa sur ceux de Damon et souffla enfin... "Epouse-moi..."
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

30 Re: Once and for all || ft. Damon le Mer 21 Juin - 19:53

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Come on, this is our last dance 
C
ette vie il l'aurait apprécié, il aurait tout tenté pour elle. Ne plus être un vampire n'aurait pas été un soucis, au contraire si il pouvait lui donné tout ce qu'elle mérite. Une famille, des enfants, une vie simple et meilleure. Sans à avoir ou à devoir se battre sans cesse contre "les méchants" de son espèce ou bien contre lui même parfois. Mais ce n'était pas possible et ça ne le serrait sans doute jamais. Même si l'amour qui lui porte sera éternel un jour ce serait elle qui fermerai ses yeux et ne l'ai ré ouvrirai plus jamais. Même si lui aujourd'hui survivait, un jour la mort réussirai à les séparés pour de bon. Finalement ça lui faisait peur, à chaque secondes la vie de la blonde diminuer, lentement mais surement et elle pouvait s'arrêter a tout moment comme n'importe quel être humain. Il ne le disait pas, jamais. Pas même quand ils avaient été ensemble pendant ses années. Quand il l'observait durant ses sommeil, il avait peur qu'un jour elle cesse de respirer. Elle était encore jeune, plus elle aller vieillir et plus il aurait peur. il s'en fichait du regard des gens, qu'elle fasse bientôt plus vieille que lui alors qu'au tout début c'était l'inverse. Bien sur elle vieillissait et pas lui. Dans tout les cas eux deux savaient que c'était bien lui, le plus vieux. Tout était question de temps. Du temps.

Il y avait une infime chance qu'ils arrivent à vivre un nouvel élan de vie ou une vie tout court ensemble. Mais si elle existait, il fallait la saisir. Qu'ils puissent ne rien regretter. Saisir cette opportunité unique de tout recommencer. De vivre ce qu'ils avaient à vivre et ne rien lâcher comme il avait pu le faire dans le passé. Des épreuves ils en traverseraient encore, c'est certains mais souvent ils avaient vu à quel point ils étaient plus fort à deux. Alors justement si il rester un moyen de se battre il le ferait si elle le voulait aussi. Il voulait vivre finalement oui, mais pour elle. Uniquement pour cette femme. Cette magnifique blonde au cœur énorme. Ils avaient toujours fait cela, se protégeaient l'un et l'autre et se battre l'un pour l'autre. Parfois c'était pire que mieux.

Il lui parlait, il l'observait et il voyait qu'elle été ailleurs. Elle était pensive. Elle était songeuse, soucieuse peut-être en vu de ses expressions. Quelques chose n'aller pas. Elle ne répondait pas. Il fronça les sourcils un peu inquiet. Il la vit simplement se redresser prête a se lever. "Winnie?" Es ce que tout aller bien? Peut-être qu'elle se sentait pas bien. Qu'elle avait eu un choc a la tête ou qu'importe et qu'elle aller lui tomber dans les bras, inconsciente. Il ressentit un vent de panique. Dans son état il ne pourrait pas faire grand chose. Elle c'était immobilisé. Il y avait de quoi de s'inquiéter de la voir ainsi. Peut-être qu'elle voulait prendre l'aire. Il se redressa du mieux qu'il pu et assez rapidement quand elle fit face au mur. Elle entendait a sa respiration qu'elle n'aller pas bien. Il avait dit quelques chose? Le contre coup? Il posa sa main sur son épaule. Il avait envie de lui dire : Parle-moi. Pour une fois, dis moi. Il la laissa revenir prêt de lui, attendant tout de même une explication. Elle semblait chercher ses mots, ça ne sentait pas bon. Il pouvait voir tellement d'émotion en elles, s'entremêler et difficile pour lui de savoir laquelle d'entres elle aller sortir. Il suivit son regard. Il chercher même son regard quand elle détourner le siens. Puis elle le fixa, elle ouvrit la bouche...
Damon en eu le souffle coupé, bouche bée, complétement pris au dépourvu et presque choqué. Pour le choqué lui, il fallait y aller et elle avait réussi avec ses deux mots. Il était figé, comme si on venait de lui annoncer une grave nouvelle. C'était juste l'effet de surprise. Il ne s'y attendait pas, plus. Il n'aurait jamais pensé qu'elle l'aurait fait. Encore moins maintenant, mais elle avait raison, ils avaient failli mourir hier. C'était maintenant ou jamais et il avait tellement de fois voulu lui faire sa demande. Bien sur qu'il le voulait. Devenir son mari, lui appartenir, et qu'elle lui appartienne pour toujours. Il en serait tellement fière. Fière de la tenir a son bras ce jour-là. Il mit du temps a réagir. Il souriait doucement, c'était une idée folle, il aimait ça. Il ne savait même pas si il s'en sortirai sans conséquence mais il était prêt a se lancer avec elle, concrètement et pour une durée illimité. Son ego n'eu pas le temps de contesté le fait que ce soit elle qui demande et non lui. Son ego et sa fierté d'homme furent eux aussi prit de court et il hocha la tête, tellement l'émotion lui coupait la voix. Il prit le visage de la blonde entre ses mains et doucement il approcha son visage d'elle, les yeux encore dans les siens. Une secondes, deux, peut-être plus. Ils étaient ailleurs, sur un nuage. Il n'y avait plus rien entre eux. Il déposa ses lèvres contre les siennes retrouvant cette saveur dont il avait était trop longtemps privé.


div>
[/i]


_________________
These are the details that make the   legends

31 Re: Once and for all || ft. Damon le Jeu 22 Juin - 2:55

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Ian
feat.
Lauren


 

 



 

 

Les peines du temps présent seraient bien peu de chose, si elles ne nous rappelaient pas le souvenir des plaisirs du temps passé. Nous ne nous plaignons de ce qui est, que parce que nous regrettons ce qui n'est plus. Δ Jean-Jacques Rousseau.

Quelque part, par fierté peut-être, la jeune femme avait pensé qu'elle était plus parée que lui face à la mort. Parce qu'elle était humaine, et en tant que telle, elle savait qu'elle pouvait perdre un membre de sa famille à tout moment. Elle avait grandi comme n'importe quel humain dans l'optique de vieillir et de perdre la génération du dessus avec le temps. Ce pouvait être lent, les minutes, les secondes et surtout les années emportant tout sur leur passage. Ou ça pouvait être soudain, inattendu et tragique. Un accident étant si vite arrivé.

Mais une fois de plus elle s'était trompée... Dès qu'elle avait vu le brun dans une position presque fatale, son cœur avait failli lâcher. C'était comme si on venait de traverser sa peau. C'était son cœur qu'il tenait. Elle l'avait dit mais la signification était tout à fait littérale. S'ils avaient arraché son cœur à cet instant, elle l'aurait rejoint naturellement dans la mort. Sans le moindre doute. Elle n'avait peut-être pas bien fait passer le message à ce moment-là. Mais il était sien. Elle le voulait. Aussi égoïstement qu'il était possible de vouloir un homme. Et même s'ils devaient se déchirer encore, même s'ils devaient s'entretuer, elle ne laisserait personne, lui faire de mal. Plus jamais. S'en prendre à lui, c'était s'en prendre à elle. Et ça faisait tellement mal...  

Alors non... Elle n'était pas du tout préparée à sa mort. Parce qu'au contraire, il était vampire, il devait lui survivre. C'était ce qu'elle s'était toujours imaginée. Elle vieillirait et lui non. Et maintenant ça semblait tellement insignifiant. Car après tout que pouvait-elle espérer de plus que ça ? Vivre et vieillir à ses côtés. Oui, leur amour changerait. Peut-être qu'un jour ce ne serait plus qu'une puissante affection. Peut-être que les rides finiraient par le repousser. Mais ne dit-on pas 'Toutes les chansons ont une fin. Est-ce une raison pour ne pas en apprécier la musique ?' Alors même si ce ne serait pas facile, elle voulait prendre ce chemin-là. Et puis quand est-ce que ça avait déjà été simple entre eux ? Ça ne l'avait jamais fait fuir avant. Et la blonde lui avait promis un jour, qu'elle ne lui tournerait jamais le dos. Elle avait rompu cette promesse une fois, mais était-ce réellement une raison pour estimer que ça ne devait plus être sa ligne de conduite ?

Au-dessus d'eux s'agitait une épée de Damoclès, elle le savait, elle rongeait les veines de Damon. Il y avait d'autres choses toutes plus dérangeantes les unes que les autres qui leur pendaient au nez. Marcel, même les Mikaelson, leur réveil serait sûrement brutaux, sanglants et sa propre morsure qui ne se refermait pas. Il ne s'en était pas encore rendu compte et c'était sûrement mieux ainsi. Mais si elle devait regarder les choses en face, il se pouvait qu'il y ait toujours quelque chose de tapi dans l'ombre qui les mettent en danger et alors ils devraient y faire face... à deux. Parce que leurs chemins ne faisaient que se croiser encore et encore comme si on tentait de leur dire qu'ils étaient une évidence.

Dans ses gestes, elle ne réalisa pas l'impression qu'elle pouvait lui donner. Vraisemblablement elle n'était pas dans son état normal et il ne pouvait que s'en apercevoir, parce qu'il la connaissait par coeur. Mais elle était tellement reclus dans ses pensées, qu'elle ne chercha pas à imaginer ce qui pouvait passer par l'esprit de Damon en la voyant agir de façon si étrange. Elle entendit son prénom. Elle en était déjà arrivé à sa conclusion quand il l'interrompit. Si ça n'avait pas été le cas, ça aurait peut-être coupé son processus de réflexion. Peut-être qu'elle aurait réalisé avant de prononcer ces mots à quel point c'était insensé. Ils étaient toxiques l'un pour l'autre. Ou du moins était-ce ce qu'elle s'était dit pendant ces derniers mois. La vérité c'est qu'ils étaient effectivement toxiques l'un pour l'autre, mais seulement quand ils n'étaient pas ensemble. Le reste du temps... il y aurait des disputes et puis... il y aurait des réconciliations.

Ca n'en restait pas moins complètement fou. Avec tout ce qu'il lui avait caché. Avec une bataille qui les avait opposé, une séparation déchirante. Des mots violents. Des gestes plus violents encore. Des mois à se fuir. Un million de pieux dans le coeur et ils étaient là... encore. Elle et lui. Toujours.

Et elle savait que ce serait une surprise. Ca l'était pour elle aussi. Elle n'était même pas sûre de comprendre par où son esprit était passé pour en arriver là. Elle savait qu'il l'avait voulu par le passé. Rien ne disait que c'était toujours le cas.
Elle restait persuadée de ses sentiments pour elle, mais aimer quelqu'un et vouloir l'épouser était deux choses tout à fait différentes. Surtout pour eux. Après tout ce qu'ils avaient traversé, il pouvait très bien lui dire non...

Ses mots restèrent en suspens... Les secondes qui passaient la trouvèrent plus vulnérables que jamais. Elle ne pensait pas une seconde au fait qu'elle lui avait peut-être retiré le plaisir de préparer une belle demande, quelque chose de beau. De romantique. Pendant laquelle ils n'auraient besoin de s'inquiéter de rien. Tout ce qu'elle savait c'est que là, tout de suite. Elle voulait qu'il soit sien. Elle voulait qu'il sache ce qu'il représentait pour elle. Et ces deux mots représentaient plus que toutes les phrases alambiquées. Ca effaçait tout le reste.
Tant pis s'il lui avait caché une femme et un enfant. Tant pis si elle avait rencontré un autre homme. Tant pis s'ils s'étaient battus l'un contre l'autre. Tant pis si elle lui avait dit d'aller se foutre, s'il lui avait demandé de l'achever avec un stupide morceau de lit. Tant pis s'il l'avait abandonné pour un cercueil.
Ca n'avait plus d'importance. Pas à cet instant.

Elle vit un fin sourire s'étendre sur son visage et elle souffla légèrement, comme s'il venait de libérer en elle un poids insupportable. Elle sourit à son tour, ses cheveux en bataille autour de son visage, les yeux brillants. Elle le regarda hocher la tête et son coeur rata quelques bonds. Il ne dit rien, mais elle le voyait tellement pris de court qu'elle pouvait le comprendre. Si les rôles avaient été inversés, elle aurait sûrement perdu l'usage de sa voix pendant un moment aussi. Elle se sentait tellement faible et à la fois indestructible quand elle voyait ce sourire. Enfin. C'était à elle qu'il souriait. Elle le regarda, scrutant le bleu profond de ses yeux. Elle y retouvait tellement de choses. Dans cette couleur si belle qui avait toujours tout remis en question. Elle posa une de ses mains dans ses cheveux et l'autre sur sa nuque, caressant sa peau sans un bruit. Puis il l'embrassa et elle eut comme une sorte de vertige. Le monde semblait tourner autour d'eux. Elle répondit à ses lèvres avec plus d'amour que jamais. Ses mains l'attirèrent contre elle. Elle embrassa sa lèvre supérieure avec douceur. Elle était traversée par des émotions tellement puissantes, elle ne pensait qu'il était possible d'en expérimenter de nouvelles...

Quelques secondes plus tard elle recula son visage et fixa ses yeux. "Je... sais que c'est fou..." Balbutia-t-elle bêtement. Il n'avait toujours pas clairement dit oui. Elle serra ses lèvres et baissa la tête sans doute parce qu'elle rougissait. Ca lui arrivait rarement, il le savait. Mais elle avait chaud tout à coup. L'émotion la transissait. Elle releva les yeux vers lui, toujours brillants, presque pleins d'étoiles, sans réaliser tout à fait ce qu'elle venait de lui demander.
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

32 Re: Once and for all || ft. Damon le Jeu 22 Juin - 22:40

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Come on, this is our last dance 
Personne ne défit la mort, pas même lui. Pas même les Originels finalement. Personne. Elle arrive sans prévenir et bam c'est fini. Il ne prête pas encore attention à sa cicatrice et n'a aucun moyen de voir sa plaie actuellement. Il es plus concentré sur elle. Elle à toujours fait partie de ses priorités. Même au bord de la mort. Il cherche toujours, par tous les moyens à la sauver parce qu'il lui était inconcevable qu'elle puisse périr, disparaître, mourir. Elle était devenu sa raison de vivre. Aujourd'hui elle avait plus été sa raison de mourir. Elle était si fragile derrière son caractère. Une femme sensible qui ne le cache tout le temps, mais elle était a l'abris de rien. Ni d'une grippe, ni d'un cancer. Un jour elle s'en irait. Il s'effondrerai et s'éteindrai avec elle.

Même si il y a un peu de haine entre eux, il suffit que l'un d'eux soit souffrant, mourant ou faible pour que l'autre vole à son secoure et oublie ce pourquoi il s'en voulaient autant. Parce que la peur que l'autre disparaisse à tout jamais, leur fait simplement ressentir une vive douleur. La douleur de la solitude.

Jamais Damon n'aurait pu penser ou croire que l'amour le mènerai ainsi. Après Erica à vrai dire il était redevenu le narcissique et égocentrique vampire. Le défaitiste qui criait que l'amour n'était fait que pour les faibles. Aujourd'hui il en serait un si l'on suit donc sa logique. Il ne croyait plus en rien et sa vie était devenu presque pénible. Parce qu'il avait cru, il avait espérer qu'une femme puisse l'aimer toute une vie. Il avait même essayer le mariage pour concrétisais cela. Non pas que l'amour ne le mérite pas, mais plutôt que lui ne le méritait aucunement. C'était un exploit qu'une femme soit amoureuse de lui et non de son frère comme le fut les fameuse Petrova. Il avait ressentit du réconfort et il l'avait aimer, le contraire serait mentir. Cela c'était avant Winnie. Avant de croiser son regard et de comprendre qu'en faite l'amour se fou de nous en permanence. Qu'il arrive de nul part sans qu'on le demande et qu'il nous tombe dessus. Parfois plus fort qu'on ne l'aurait cru. Winnie lui avait appris a aimer réellement, profondément et intensément. Elle avait tout bouleversé en lui. Comme une tornade. Il ne saurait l'expliquer, il l'avait sentit, elle était son âme-sœur. Le plus grand amour de sa vie, l'amour éternel et si puissant qu'on en déplacerai les montagnes. Il avait su. Même si il avait tout tenté pour repousser ses sentiments il savait au fond de lui que ce serait inévitable. Elle était faite pour lui, il l'attendait depuis si longtemps. Il mit tu temps a le réaliser et a concevoir qu'il puisse la méritait. Mais c'était un fait.

Bien sur il avait imaginait ça autrement. Il voulait faire les choses bien et a sa manière comme le grand fière qu'il était. Que ce soit le plus beaux souvenir qu'elle puisse avoir. Qu'elle est cette honneur. Il l'aurait fait devant leur famille prenant le risque que Jo ne lui tranche la gorge. Il lui aurait alors demander la main de sa sœur. Avec ou sans sa bénédiction mais depuis toutes ses années les tensions c'étaient apaisés. Jo avait même parut quelques fois enchantée de les voir si heureux. Il souhaitait qu'elle ai une demande digne d'elle mais ça n'était pas le cas. Il n'en était pas pour autant déçu au contraire, c'était spontané, surprenant, rafraîchissant. Rien de calculé, juste le moment, l'instant ou ses mots sont sortis de sa fine bouche. Ce serait de toute évidence inoubliable. Ils pourraient le racontaient a leur entourage, comment Winnie Shell mit finalement la corde ou coup au ténébreux Damon Salvatore après tant de temps.

Il ne voulait pas qu'elle est fait ça par dépit ou par crainte qu'il puisse la quitter dans quelques heures ou jours à cause du poison. Le motif ne devait pas être une si triste raison. Mais fallait-il vraiment un motif pour demander la personne qu'on aime en mariage? Même si elle est condamné. Refusé maintenant aurait été une grossière erreur, lui qui espérait cela depuis tellement longtemps. Lui aussi avait fait l'impasse sur tout. Tout ce qui dans le passé, les avaient opposé, divisé, éloigné et tout ce qui pourrait encore tenté de les séparés. Il avait pensé qu'a eux. Elle serait sa femme, son souffle, sa vie et si quiconque retenté de s'en prendre à elle comme aujourd'hui il serait sans pitié. Il la protégerai toujours.

Il ne pensait même plus au fait qu'un jour elle serait une vieille et ridé madame Salvatore et qu'elle glisserait forcément et doucement vers la mort, cette mort qui les nargues et les provoquent sans cesse. Il serai la, il le serait toujours et peut-être que d'ici la ils trouveraient une solution pour que le temps ne l'es séparent plus jamais. Leur chanson ne se terminera jamais. Ce n'était pas envisageable. Il ne vivrai jamais dans un monde ou elle n'est pas.

Pleins d'autres péripéties les attendaient, ils le savaient. Quand on es un vampire et une sorcière on s'y attend forcément. Leur vies ne seraient jamais un long fleuve tranquille mais main dans la main ils pourraient déjà se reposer l'un sur l'autre. Ils ont toujours été compliqué, surtout Damon. A ne jamais rien montrer de ses faiblesses, a toujours s'emporter. Mais elle l'aimait ainsi.

Il n'avait pas compris pourquoi elle changeait subitement de comportement, mais il réalisait que ça n'avait pas du être simple de se lancer, combien de fois avait-il voulu le faire lui? Un million. C'était effrayant justement parce que c'était vrai. Quand les sentiments sont aussi puissant des deux côtés. C'était totalement fou, il était au milieu de nul part, il était alité comme un vieux en fin de vie et tout deux avait failli mourir. Ils n'étaient même pas remis des événement surtout elle qui aurait certainement le contre coup, pour la bataille, Letshi, Henrik.. Elle était humaine et avait des sentiments d'humains. Le deuil n'est jamais facile.

Mais pour le moment ils étaient juste ailleurs et très loin. En train d'enfin s'avouer qu'ils s'aimaient encore au point de franchir le cap. Le grand CAP. Ce dire, je ne veux plus seulement vivre avec toi je veux tout partager avec toi. Ici maintenant et à jamais. Il fallait se rendre à l’évidence, ils se retrouvaient toujours, n'importe ou, n'importe quand, dans n'importe quel circonstance. C'était ainsi. Il mit un certains temps a réagir mais c'était tellement.. impromptu, subi. Sa réponse ne pouvait être autre que OUI. Mille fois oui. Le baiser le fit frémir, la douceur déconcertante de ses lèvres qu'il n'avait plus senti depuis si longtemps. Son cœur s'accélérer comme pris de frénésie porter par tout l'amour qu'il avait retenu et cacher. Tout ce qu'il n'avait pas pu lui dire tout ce temps. Il caressait sa mâchoire. Si tout ceci était un rêve ou une hallucination il en crèverait. Il eu un léger rictus de douleur quand elle passa dans sa nuque. Du certainement a la morsure, alors il comprit qu'il n'affabulé vraiment pas. Il l'observa quand elle se recula, priant pour que ses lèvres reviennent vers lui. Il la vu néanmoins sourire et rougir doucement, il souriait de plus belle en la regardant.  Une preuve de l'investissement de ses sentiments dans cette demande. Elle était mignonne et c'était le genre de chose qui faisait craquer la carapace du vampire. Quand elle releva les yeux, il se racla la gorge, il fallait qu'il lui dise maintenant. Maintenant qu'elle lui avait offert la possibilité. "C'est fou, oui. Tu.. " Il marqua une pause. Lui aussi les émotions le trahissait, mais devant elle ce n'était plus une gêne. Tellement de fois, elle l'avait vu sous tout les angles, en colère surtout,  joyeux, et triste quand il l'aimait tellement qu'il en pleurer. "Je sais ça peux paraître ringard a mon âge de dire ça et surtout que j'ai déjà eu une très longue existence mais..  tu es l'amour de ma vie, je veux dire, le vrai. Parce que justement j'ai vécu et parcouru le monde et aussi fou que ça puisse paraître je n'ai jamais ressenti ce que je ressent avec toi. J'ai attendu un siècle et demi après toi. Et ça aucun autre homme ne pourra te le dire. " il eu un petit sourire amusé en terminant sa phrase. "J'y croyais pas du tout a ses conneries, l'amour, et puis t'es arrivé et tu ma convaincu." Il passa son doigts le long des lèvres de la blonde. "J'avais prévu un long discours et je devais te mettre la bague sauf que la.. " il montra du regard le décor autour d'eux. "Je sais pas ce que tu m'a fait Winnie. Mais dès l'instant ou j'ai commencé a t'aimer je pouvais plus m'arrêter. "



div>
[/i]


_________________
These are the details that make the   legends

33 Re: Once and for all || ft. Damon le Mar 27 Juin - 1:09

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Ian
feat.
Lauren


 

 



 

 

Les peines du temps présent seraient bien peu de chose, si elles ne nous rappelaient pas le souvenir des plaisirs du temps passé. Nous ne nous plaignons de ce qui est, que parce que nous regrettons ce qui n'est plus. Δ Jean-Jacques Rousseau.

Quelque part, c'était ironique qu'ils n'en arrivent là qu'aujourd'hui. Sa vie tenait à celle de Damon depuis bien plus longtemps que ça. C'était certainement devenu évident le jour où elle était entrée dans une voiture en flamme pour sauver Rayna. Elle aurait pu en mourir, mais ça n'avait pas d'importance. Sa vie ne pesait rien comparée à celle du brun. Ca avait été ainsi depuis des années et quelque part il lui semblait que l'inverse était vrai aussi. Alors comment avaient-ils pu perdre autant de temps ? Mais au fond d'elle, elle savait que c'était mieux ainsi. Parce qu'avant, ce mariage, ils auraient pu le briser. Alors qu'aujourd'hui, il avait sûrement le pouvoir de les reconstruire. S'ils s'étaient mariés alors qu'il ne lui avait jamais dit pour Erica et Aaron... qu'elle ne lui avait jamais parlé de Peter... Ca aurait été des points qui les auraient affaiblis, comme ça avait déjà été le cas. Aujourd'hui s'ils passaient le cap, ils pouvaient le faire sur une nouvelle ardoise. Plus de mensonges, plus de cachotteries.

Il y aurait beaucoup de choses sur lesquelles travailler, même avant cette dernière année, l'évidence était qu'ils avançaient bancalement et qu'ils l'avaient toujours fait. Mais au final, ils retrouvaient toujours leur chemin l'un vers l'autre. Alors voilà il était temps de se redonner une chance, d'avancer ensemble vers l'inconnu sans se lâcher. Pour elle aussi, c'était un deuxième essai, on avait tendance à oublier, qu'elle avait été fiancée à un homme avant lui et qu'il était mort. S'ils avaient été jusqu'au bout aujourd'hui elle serait veuve. Ca ne changerait rien à part son statut. Quoi qu'il en soit, après l'avoir perdu, elle s'était dit qu'elle ne voulait pas repasser par là. Parler date, lieu, église, invitations... Elle l'avait déjà fait, juste pour le voir mourir dans ses bras.

Et la situation était presque la même cette fois si on voulait bien. Mais la conséquence était différente. C'était la souffrance qu'ils traversaient qui lui ouvrait les yeux sur la nécessité de l'avoir toujours auprès d'elle. Elle en avait besoin pour respirer. Et elle était prête, à étudier chaque partie des préparations pour eux, pour lui. Et puis elle le connaissait, même s'il aimait les choses luxueuses et les arrivées en fanfare, le preincipal serait leur union. Pour elle au moins ce serait le cas. Même s'il ne devait y avoir que Stefan, Caroline, Alaric et Jo. Ca lui suffirait, elle ne verrait que lui. Elle ne voyait que lui.

Cette demande était à leur image. Inexplicable. Incontrôlée. Vraie. Et sûrement puissante. Avec ces deux tout petits mots, elle lui offrait sa vie à nouveau. Elle lui rendait son cœur. Elle oubliait ces longs mois de souffrance, qui n'avaient aucun sens. Elle lui donnait le premier rôle à partir de ce jour et pour tous les suivants. Elle lui disait Je t'aime encore. Elle lui demandait de l'aimer toujours.

Mais elle ne savait plus parler, elle ne savait plus exprimer tout ça, à force de se contraindre. A force de chercher à être une autre et d'éloigner cette partie d'elle. De l'éloigner lui. Les mots manquaient. Mais heureusement, c'est lui qui se chargea de la suite. Lui qui prenaient les rennes. Ses lèvres basculèrent l'univers sans dessus dessous. Son cœur faillit exploser. S'il disait oui maintenant, dans des circonstances si catastrophiques, elle savait qu'ils seraient capables de tout. Elle avait l'impression sottes que plus rien ne pourraient les atteindre. Elle n'aurait jamais besoin de chercher une autre main à tenir. C'était la sienne qu'elle voulait. Entremêler ses doigts entre ceux du brun et ne jamais les lâcher. Et ça n'avait rien à voir avec le poison. Elle était prête à passer trente, quarante, cinquante... ans dans ses bras. Autant que Dieu le lui permettrait. Mais s'il était emporté demain, elle voulait lui avoir dit, qu'elle avait l'intention d'être sa femme.

Alors non, ce n'était ni du dépit ni de la crainte. C'était juste une femme, qui décidait de se mettre à nue. De se rendre vulnérable jusqu'au plus profond de son être. Pour cet homme qu'elle aimait à en mourir.

Et puis il prit la parole. Il n'avait aucune idée de combien elle était reconnaissante que ce soit lui qui agisse maintenant. Elle se sentait à bout de force, comme si elle avait donné tout son être dans cette déclaration. Puis il y eut cette hésitation dans sa voix. Lui aussi était un peu perdu et c'était tellement beau à voir. Et chaque mot qu'il prononçait faisait jaillir en elle une vague de bonheur comme elle ne l'avait jamais connu. Ne pouvant se retenir plus longtemps, tandis qu'elle l'écoutait, des larmes roulèrent le long de ses joues. Elle ne détachait pas pour autant ses yeux de lui. Ses paroles résonnaient dans sa tête et elle savait qu'elles y seraient gravées pour toujours. C'était tellement beau, si bien formulé. Alors qu'elle n'était pas capable de dire deux phrases qui aient du sens.

C'était tout sauf ringard. Elle avait besoin de savoir qu'elle était la seule. Comme il avait besoin de savoir qu'il était le seul. Parce qu'ils avaient passé trop de temps l'un sans l'autre. Elle rit légèrement à ses mots, posant sa main sur sa bouche comme lorsqu'on est toujours sous le choc. "Je t'ai ensorcelé." Plaisanta-t-elle. "En tant te traitant d'égocentrique." Elle sourit légèrement et s'essuya les yeux. Essayant de reprendre ses esprits.

"Je..." Elle était vide de mots. Elle rit légèrement nerveuse et puis elle trouva du réconfort dans son regard. "Je peux peut-être pas en dire autant mais... je peux t'assurer qu'il y a pas un jour qui passait sans que je regrette. Du moment où j'ai posé les yeux sur toi ce jour-là au manoir, j'étais foutue, on le sait tous les deux." Elle posa sa main sur sa joue et caressa son visage en riant légèrement. "Je suis folle de toi, tu comprends ? Dans le sens littéral je crois bien. Tu me rends dingue. Et je ne veux jamais être saine d'esprit à nouveau. Je veux me réveiller tous les matins près de toi, et m'y coucher tous les soirs. Je veux qu'on se redécouvre et qu'on se pardonne. Je veux te dire que peu importe ton passé, je veux être ton futur. Je veux te dire qu'y a personne d'autre pour moi. Qu'y a jamais eu personne d'autre parce que du moment où tu foules cette Terre, aucun autre ne t'arrive à la cheville..."

Finalement quelque chose était au moins sorti, ça lui avait demandé un effort considérable parce qu'elle était terrassée par l'émotion. Elle souffla légèrement et le regarda. Ses yeux bleus si profonds. Elle était tout simplement bouleversée.
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

34 Re: Once and for all || ft. Damon le Mar 27 Juin - 19:35

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Come on, this is our last dance 
Il en était la pour elle, rien que pour elle. Il s'était voilé la face, il avait tenté de ce convaincre qu'il pourrait. Oui il pourrait l'oublier, passer à autre chose comme on lui avait tellement de fois conseillé. Il en avait été presque convaincu quand il avait compris pour James. La mâchoire serrer face a son écran en regardant les dires de la jeune femme. Mais pourquoi il ne l'avait pas bloqué? Pour ne pas voir. Il avait ressentit une tel douleur et une tel déception mais surtout du dégoût. Pour la première fois, il avait eu un tel sentiment pour celle qu'il aimait. Oui a cet instant il c'était dit que c'était tout à fait possible. Il ne pourrait plus la regarder sans pensé a eux. ça l'aiderai surement a ne plus l'aimer.

Pourtant son amour pour elle n'en fut aucunement écorché, lui pourtant si rancunière. Quand il la vu, il n'avait vu qu'elle tel qu'elle était. Il comprit qu'il n'arriverai finalement jamais à l'oublier. Qu'a chaque fois qu'il la croiserai il ressentirai ça. Ce frison. Il était fichu. Comme le chante si bien Mariah Carey "I can't live If living is without you" La chanson le criait aussi fort que son cœur certain soir ou il était seul. Les paroles en avait tout leur sens quand elle était partie, quand ils c'étaient brisés. Jamais il ne pourrait avancer sans elle. Il était condamner a survivre.

Maintenant elle savait tout de lui, il savait tout d'elle. En tout cas il le croit à présent. Plus de secrets. Mais leur sort se jouerai dans les prochains jours, savoir si la vie voudrait encore de lui. Dans un tel cas il souhaiter lui offrir le mariage dont elle désirait peut importe ou, ni avec quel invités. Le dernier mariage il n'avait rien préparer, laissant Erica diriger. Cette fois il aimerai s'investir même si certain détails le laisserai indifférent ou perplexe. La déco ne lui était pas familier et il s'en fichait un peu. Il l'épouserai même au bord d'un précipice si elle le voulait. Elle avait carte blanche. Il ne poserai pas de conditions mais donnerai son avis.

Un jour ils avaient assisté au mariage d'Alaric et Jo et ils n'auraient jamais cru que ça pourrait leur arrivés à eux. Cette époque ou ils cherchaient encore un sens à leur relation. Ami? Plus? Ce serait leur tour et Damon avait toujours pensé que ce Stefan le premier à ce lancer avec Caroline. Les chosent ne ce sont tellement pas passé comme ils l'auraient tous cru il y a quelques années. Stefan aimait Elena, Damon était avec Erica. C'était si loin. Ils avaient tous évoluer. Bonnie la seule a n'avoir aimer que Jeremy et Enzo aussi longtemps.

Cette demande était parfaite, oui. Pour d'autres elle aurait pu être ordinaire et banal. Pour eux c'était un si grand pas, c'était magique. Pas besoin de restaurant, de bougies et de fleurs; juste de laisser parler leur cœur. Elle était la raison de son existence. Il lui dirait Oui le jour J elle pouvait à présent en être certaine. Il n'avait pas pour habitude de livré de tel aveux, ni de faire de discours comme celui-ci. Il avait juste besoin qu'elle sache, une bonne fois pour toute. Qu'elle comprenne ce qu'ils avaient du mal a ce dire. Avec elle il était prêt. C'était complètement fou. Il était prêt a s'engager vraiment. ça ne lui faisait plus peur. Elle le rassuré comme il faut à chacun de ses doutes. Elle avait vu ce qu'il caché a tout le monde. Elle avait brisé sa carapace. Elle l'avait vu. Elle était la plus fiable et aussi celle qui lui donné un amour inconditionnel, elle c'était battu pour lui, comme pour lui prouver qu'il en voulait la peine et cela était une si grande et belle preuve d'amour. Il l'avait vu dans ses yeux inquiets la veille. Elle l'aimait.

Il vit l'émotion coulait de ses yeux, il faut dire qu'il ne parlait pas pour rien. Il lui disait ce qu'il aurait du lui dire depuis le début. De son pouce il vint essuyer ses larmes. Il y avait tellement de sincérité. Ses yeux transférer tellement d'amour. Jamais on n'avait pu voir encore autant de beauté chez eux. Il ria en même temps qu'elle, prêt a pleurer lui aussi. Mais il se contenait pour ne pas froisser son égo d'homme. Oui elle l'avait ensorcelé. "ça doit être sa, tu es très forte, je t'ai sous-estimé. " Il prit une grande inspiration. Il ne pensait à rien d'autre qu'a elle, il ne voyait qu'elle. " J'étais foutu aussi. Encore plus que toi, parce que je t'aimerai éternellement. " Elle qui ce jour-là devait être sa proie.. Il souriait tout en la regardant, chaque mots qu'elle prononçait lui réchauffer tellement le cœur. Elle ne l'avait jamais dit, pas de cette façon. Et c'était tellement merveilleux à entendre. Elle le flatté en plus de ça. Il ne pouvait plus s'arrêter de sourire comme une lycéenne amoureuse, c'était a la fois gênant et a la fois ça exprimé sa si grande joie. Ses yeux parcourait chaque détails de son visage parfait, il mordilla sa lèvre. Elle était merveilleuse.  C'était un Ange. Un ange corrompu par le diable. "Si tu savais comme je suis malheureux sans toi. " souffla-t-il comme un aveux douloureux. "Je ne te laisserai plus jamais partir." Il déposa un baiser sur le front de la blonde. "Jamais" Il la ramena dans ses bras et la serra si fort. Il ferma les yeux et les plissa en sentant le bonheur qu'il l'envahissait lui monter aux yeux. De ses bras musclés plus jamais il ne la laisserai lui échapper. "Je t'aime." deux mots lourd de sens qu'il ne disait que rarement. Voilà pourquoi ce moment était inoubliable. Lui qui semblait avoir tant de mal a le dire.


_________________
These are the details that make the   legends

35 Re: Once and for all || ft. Damon le Mer 12 Juil - 0:27

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Ian
feat.
Lauren


 

 



 

 

Les peines du temps présent seraient bien peu de chose, si elles ne nous rappelaient pas le souvenir des plaisirs du temps passé. Nous ne nous plaignons de ce qui est, que parce que nous regrettons ce qui n'est plus. Δ Jean-Jacques Rousseau.

Winnie était une femme têtue. Persuadée qu'elle pouvait maîtriser son destin. Il l'avait sans doute toujours su. Combien de fois lui avait-elle fait comprendre qu'elle ne laisserait personne lui dire si elle pouvait l'aimer ou non. Combien de fois avait-elle tenu tête à Jo, à Klaus et même à lui. Surtout à lui. Elle aussi avait pu se persuader qu'elle finirait par savoir vivre sans lui. Et c'est vrai... la présence de James l'avait bercé dans cette illusion. Elle avait passé à ses côtés des moments simples. Des moments insouciants. Mais alors elle était seule à savoir ce qui l'attendait. Elle était seule à soulever le poids de cette bataille à venir sur ses épaules. Lui aussi avait voulu la suivre. Mais elle avait refusé. Comment aurait-elle pu dire oui à cet homme, presque encore étranger quand elle avait dit non à Damon. Il avait été une distraction. Une belle distraction certes, mais un moyen de dévier son coeur de Damon, l'espace de quelques jours. Au fond d'elle, elle savait que ce ne serait pas suffisant. Elle pleurait encore son absence, elle saignait de leur rupture. Elle avait besoin de bras pour panser ses plaies et il avait été là. Mais la blessure était trop profonde. Elle n'avait pas su guérir de Damon et elle le savait bien. Jamais elle ne guérirait de lui. Pis encore, elle n'en avait absolument aucune envie. C'était lui sa vie. Depuis si longtemps maintenant. Elle n'avait pas imaginé son avenir avec qui que ce soit d'autre. Ca n'avait jamais été sérieux avec le londonien et il était rapidement passé à autre chose, comme elle était rapidement retombée dans les bras de Damon. L'évidence était qu'elle n'avait jamais cessé de l'aimer. Elle ne le disait peut-être qu'aujourd'hui, mais elle l'avait crié intérieurement chaque jour pendant des mois. Lettisha l'avait toujours su. Tout le monde en réalité, le savait. Winnie ne donnait pas son coeur facilement. Et le brun l'avait longuement subi en se retrouvant confronté à la présence, parfois seulement sur internet, de ses ex, elle le reprenait encore plus difficilement. Mais tandis que Peter aurait toujours une partie d'elle, accrochée au passé... Damon avait toujours eu cette partie d'elle accrochée au futur. Au futur qu'ils auraient dû avoir et sur lequel elle n'arrivait pas à faire une croix. Au futur, qu'aujourd'hui... ils décidaient de s'offrir.

C'était beaucoup, beaucoup trop d'émotions pour quelqu'un qu'on entraîne à ne rien ressentir depuis des mois. Et c'était libérateur, de sentir son cœur s'emballer encore. Enfin. Comme une bouffée d'oxygène. Comme la première respiration après une longue apnée. Se sentir à nouveau transie, presque fiévreuse. Retrouver le sentiment d'être la personne la plus chanceuse au monde. Se rappeler que Damon Salvatore l'a choisi, elle, cette sorcière banale. Cette humaine fragile. Encore aujourd'hui elle ne savait pas ce qu'il trouvait en elle qui avait plus d'intérêt que tout ce que les femmes comme Elena, Katherine ou encore Erica pouvaient lui offrir. Alors peu importe le lieu, peu importe l'auditoire, peu importe, les fleurs, s'il lui disait oui. C'était aujourd'hui le plus beau jour de sa vie. Ca devenait évident. Aujourd'hui. Et elle s'en souviendrait éternellement. Comment ces deux êtres avaient encore dû se déchirer, manquer de se perdre à jamais pour se retrouver pour toujours. Ils étaient le yin et le yang. Il la complétait. Sans lui elle n'était que moitié.

Leur relation avait été tortueuse. Mais pas ses sentiments. Même si elle ne s'était pas projeté dans l'avenir tout de suite, elle savait depuis des lustres qu'elle avait besoin de lui. La première fois qu'il était parti dans un hôtel à Chicago, elle avait ressenti un énorme vide. Elle avait tout quitté pour le rejoindre, parce qu'elle savait que sans lui... Mystic Falls était dépeuplé. C'était un vide différent à l'époque. Mais un vide quand même. Déjà. Certains mettaient quelques jours, d'autres quelques semaines à s'avouer leurs réels sentiments. Après tout, eux... n'avaient mis que quelques années.

A sa réponse elle sourit amusée. Il faut dire que quand ils avaient commencé à se fréquenter, elle était différente. Déjà effrontée, mais sûrement pas tant qu'aujourd'hui. Il n'y était pas pour rien dans cette évolution d'ailleurs. Elle rit légèrement quand elle entendit qu'il était foutu. C'est vrai qu'au fond, même s'ils ne l'avaient pas avoué, ça avait presque été instantané. Enfin sur le moment, ça n'avait réellement pas ressemblé à un coup de foudre. Mais maintenant avec le recul... elle se demandait si ça n'en avait pas été un.

Elle regardait ce visage, même si on y voyait encore de la fatigue, peut-être des traces de souffrance, il avait l'air tellement heureux. Elle aimait l'émotion qu'elle lisait dans ses yeux, sur ses lèvres. Ca la traversait, comme si elle pouvait ressentir ce qu'il ressentait. Mais de toute évidence c'était le cas. Elle était transcendée par le bonheur. Son coeur se serra quand il lui dit ces mots... Elle avait envie de le consoler du mal qu'elle lui avait fait. C'était si ironique. Comme toutes ces fois où elle avait compris que la tristesse qu'il lui infligeait, il n'y avait que lui pour l'en guérir. Le bourreau et l'infirmier. Elle ferma les yeux en sentant ses lèvres et puis à son tour elle le serra et se blottit contre lui. "Je ne veux plus jamais partir." En entendant ces mots, elle souffla. Il la remplissait de bonheur comme ça avait rarement été le cas à ce point. Elle recula légèrement pour relever le visage vers lui. "Je t'aime aussi." Elle caressa son visage et puis elle vint prendre ses lèvres.

Puis elle baissa le visage et les yeux. "Alors maintenant... tu dois vivre. Pour moi." Elle ne supporterait pas de le perdre maintenant. Alors qu'elle venait de lui promettre de devenir sa femme. Ce serait une torture qu'elle ne pourrait pas revivre à nouveau. Elle respira lentement. "Comment tu te sens ?" Elle... elle se sentait amoureuse. Heureuse. Inquiète. Ailleurs. Terrifiée. Rassurée. Amoureuse. Et encore presque droguée de lui...
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

36 Re: Once and for all || ft. Damon le Mer 12 Juil - 19:37

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Come on, this is our last dance 
Pourquoi elle? Il ne s'était jamais posé la question. C'était devenu tellement évident. Bien sur il n'était pas tombé amoureux d'elle en un regard. Les sentiments se sont installés en douceur et sans faire de bruit. Il avait testé la blonde sur ses capacités a lui tenir tête, il avait analysé son tempérament. Toutes les fois ou il avait joué avec les nerfs de la jeune femme et elle n'avait jamais déclarer forfait. A ces instants il avait se sourire en coin qui lui va si bien, elle lui plaisait c'était certains. Damon n'aurait jamais cru qu'il tomberai un jour sous son charme. C'était lui le séducteur et c'est de lui que l'on tomber amoureuse. Seulement il se voilait la face. Il était amoureux d'elle depuis ce jour, ce jour ou il avait eu peur de ne plus jamais la revoir. Il n'expliquais pas comment ni pourquoi c'était elle. Elle était différente de Katherine et heureusement elle n'avait pas ce côtés trop sombre et égoïste. Elle n'était pas aussi douce qu'Elena et savait se montrer directive. Et elle n'avait pas le tempérament d'Erica qui était beaucoup trop imposant. Winnie était parfaite. Douce mais savait le recadré. Elle rétorquait coup pour coup. Elle avait du répondant un caractère qui lui plaisait. Il n'aimait pas spécialement les femmes trop docile. De toutes les femmes qu'il es pu avoir, la jeune femme avait relever tout les défis. Tout les doutes qu’il avait sur les capacités d'une femme a le supporter. Elle avait emporté son cœur sans préavis. Elle lui avait volé ce que personne n'avait tenter dans le passé. Elle n'avait pas peur de Damon, elle ne le craignait pas parce qu'elle savait le dompter. Il l'avait choisi parce qu'elle l'avait choisi lui, au tout début. Elle n'avait pas fuit. Elle était rester danser avec lui a cette soirée de charité alors même qu'il l'avait offensé quelques minutes avant. Elle avait failli quitté la soirée. En réalité elle n'avait vraiment lâcher sa main. Et puis elle était d'un beauté.. Rien chez elle n'était banal. Pas pour lui, au contraire. Elle était l'ange qui lui fallait.

Il avait réussi a oublier les autres femmes qui avaient partagé sa vie, même si sa rupture avec Erica avait été difficile. Il était passé a autre chose. Or avec Winnie, il avait mis la distance nécessaire, il avait tout fait pour l'oublier et rien n'avait fonctionner malgré le temps. Les mois les jours, les semaines. Rien. Elle le hanté, l'obsédé. Il en devenait fou. Simplement parce qu'on ne peux pas passer a côté de l'amour de sa vie. On oublie pas une femme comme Winnie.

L'amour est un mot dérisoire quand on a la chance de voir une beauté pareil. Une femme au regard aussi beau que parlant. Un sourire a en tomber a la renverse. Le teint si parfait que le soleil caresse en douceur. Un rire qui nous emporte si loin. Pour lui c'est un cadeau du ciel de pouvoir l'admirer et même quand elle pleurer elle ne perd rien de son charme. Comme une poupée de porcelaine qu'on a peur de cassé. Damon à toujours eu peur de la brisé et c'est ainsi qu'il avait tout fait pour l'éloigner de lui. De ce danger.

She was the butterfly and he the flame

Il lui dirait oui, oui mille fois, oui pour toujours. Sans aucune hésitation. Spontanément. Oui dans toutes les langues.

Il fut rassuré par ses mots et tellement soulagé de les entendre.
Mais quoi de plus naif qu'un vampire amoureux? Damon est sur un petit nuage et n'a pas spécialement réfléchit a son cas. Et si il se mourrait et qu'il la laisser la? Ce serait terrible pour elle. A t-il donc le droit de lui promettre l'éternité si celle-ci ne fait que 24h ou moins. C'est la jeune femme qui le fait revenir a la réalité. Soudainement. Bam. Comment va t-il? Bonne question. Elle le regardait et elle était si belle et si joyeuse. C'était tellement agréable de la voir ainsi, il ne voulait pas casser l'ambiance pour une fois. Pas après lui avoir dit qu'il l'aimait. "Je suis heureux" voila la réponse qu'il formula. Il savait que ça ne serait pas suffisant alors il haussa les épaules. " De quoi ça à l'aire? " Il pencha un peu la tête pour qu'elle puisse examiner de nouveau sa plaie, il n'avait aucune idée de l'évolution ou non. Il priait intérieurement pour que le regard de la blonde ne s'assombrissent pas. ça signifierai que c'était mauvais. Oui il devait vivre pour elle mais en était-il capable ou  seulement le seul maître de son destin?




_________________
These are the details that make the   legends

37 Re: Once and for all || ft. Damon le Jeu 13 Juil - 1:29

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Damon
feat.
Winnie


 

 



 

 

I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you. Δ The fault in our stars

Parfois, l'évidence était, qu'aimer était plus simple qu'être aimé(e). Dans leur cas par exemple. Combien de fois avait-il tenté de l'éloigner de lui, non pas par manque de sentiment mais pour ce qu'il était. Pour l'image qu'il avait de lui-même aussi. Et elle, qui aurait souhaité plus que tout l'éloigner de la folie qu'était sa vie. Qu'était la famille originelle. Alors même si aimer faisait parfois mal, et ils étaient bien placés pour le savoir. Recevoir les sentiments de l'autre était effrayant. C'était reconnaître que notre vie, notre famille, notre nature pouvait le placer dans une situation difficile. Et il était alors question d'être assez égoïste pour accepter de placer la personne en danger pour vivre cet idylle. Et quoi qu'en pensent les gens, Damon avait longtemps lutté contre cet égoïsme. Winnie aussi avait préféré sa sécurité à son amour quand elle avait compris où la menait sa lutte contre Marcel. Mais... aimer quelqu'un c'était aussi le laisser choisir. Tous deux étaient assez grands pour savoir dans quoi ils mettaient les pieds. Il était temps qu'ils respectent le fait qu'ils se choisissaient, quelque soit le danger. Ca le rendait spécial. Elle n'avait jamais eu peur pour un autre homme. A part pour Manu, mais elle s'était tenue tellement éloignée du milieu surnaturel qu'elle avait fini par y croire. Pour Damon c'était différent. Malgré le fait qu'il soit un vampire, il était souvent opposé à des dangers, que ce soit Rayna, d'autres chasseurs, les originels ou encore Marcel. Après tout, il avait des prédateurs à chaque coin de rue au final. Elle-même était aussi une cible de choix et ils venaient d'en subir les conséquences.

Mais c'était peut-être aussi ce qui les rendait si précieux, si beaux, si forts. Parce que malgré les apparences, ils avaient tout traversé ensemble et ça les avait amené ici aujourd'hui. Elle regarda son visage à sa réponse déplacée et sourit. Elle caressa sa joue et regarda ses yeux. "Tu es beau." Peut-être que ces mots étaient sortis parce qu'elle voyait la façon dont il la regardait. Avec une attention extrême, ses yeux se posaient sur elle, comme s'il décrivait son visage et elle aimait ça. Par ailleurs, alle savait que toutes les femmes se retournaient sur lui. Et parfois elle gardait pour elle son envie de sortir les griffes. Il ne connaissait pas cette partie d'elle un peu jalouse et elle ne voulait pas la laisser surgir. Tout simplement parce qu'elle ne la connaissait pas non plus. Il ne lui semblait pas qu'elle était du genre à lui faire des scènes. Jamais elle n'irait dire quoi que ce soit parce qu'il passe du temps avec Elena ou Bonnie. Mais certaines inconnues le dévoraient des yeux, elle le savait, pire elle le voyait. Un jour, qui ne tarderait plus... Il aurait une bague au doigt. Et peut-être que ça les éloignerait un peu. Tant mieux... Car oui, il était réellement séduisant, magnifique et il était sien. Et elle avait déjà envie que le monde entier le sache.

Finalement elle se redressa légèrement pour regarder au plus près dans sa nuque. Elle resta penchée dessus pendant de longues secondes les sourcils froncés. Elle n'arrivait pas à voir s'il y avait une différences ou pas. Est-ce que ça avait évolué ? Peut-être pas. En tous cas, il n'était pas en pleine hallucination, il n'était pas non plus en train de la mordre... Sa main trouva celle du brun, elle la serra fort. "Ca a l'air... douloureux." Comme lui, elle répondait à côté. C'était monstrueux. Une des pires blessures qu'elle ait vu de sa vie, mais elle ne pouvait pas lui répondre ça. Elle se leva et revint quelques instants plus tard, elle tenait un marqueur. Elle suivit les veines noires qui descendaient sur son torse et sur sa clavicules et marqua d'un trait noir la délimitation où elles redevenaient normales. "Si ça bouge... on le saura." Souffla-t-elle. Elle se rallongea contre lui. Elle se rendait compte que ça avait légèrement tout brisé. Mais sa santé était le plus important pour elle. "Tu images la tête de ton frère quand il entendra ça ?" Souffla-t-elle à son oreille pour lui changer les idées. Et aussi parce que... elle voulait encore s'étendre sur ce sujet et la joie qu'il leur procurait...
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

38 Re: Once and for all || ft. Damon le Jeu 13 Juil - 20:04

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Come on, this is our last dance 
C'était finalement légitime qu'ils s'inquiète l'un et l'autre. Parce qu'ils n'étaient pas à l'abris d'une attaque, pas à l'abris de la mort. L'immortalité du brun était comme une clé damoclès au dessus de sa tête. Il y avait des avantages mais aussi des inconvénients. Tout comme elle, elle pouvait se faire tuer, ou bien mourir d'une crise cardiaque ou d'un cancer. Il n'y avait pas de honte d'avoir peur, peur que l'autre ne s'en aille pour toujours. Et c'est ce qui prouvé leur amour, le définissait sur certains points. Quand on aime une personne on le défend envers et contre tout voilà pourquoi ils avaient passé leur temps à se repousser. Pour évité de souffrir, éviter de s'attacher pour finalement se perdre. Mais la peur les avaient plus paralyser qu'autre chose les empêchant de vivre leur histoire.

Ce n'était pas impossible, ils pouvaient se protéger l'un et l'autre. Inutile de s'inquiéter si leur moitié est juste à côté d'eux. C'est la décision qu'ils prenaient aujourd'hui en souhaitant s'unir. Etre la l'un pour l'autre en toutes circonstances et continuer de tout affronter ensemble. Plus la peine de tenter d'éloigner Damon de Winnie ou inversement. Tout le monde pouvait constater que c'est a chaque fois un échec. Elle le complimenté et lui extirpa un nouveau sourire. C'est aussi l'une des premières a lui dire qu'il était beau en le pensant vraiment, en le montrant dans son regard. Non il n'était pas juste beau pour elle, pas que physiquement et c'est ce qui faisait aussi la différence. Elle le voyait comme il était vraiment. ça lui faisait un bien fou, il était aimer pour ce qu'il était. Le vrai Damon. Sans facettes, sans carapace. A nu.
Lui aussi était un homme assez jaloux. Il ne l'avait jamais vraiment démontré parce qu'il n'en avait pas vraiment ressenti le besoin. Il était plus le genre a serrer la mâchoire et a contenir sa colère. Comme pour James. La il avait ressenti une douleur vive. Il avait été jaloux, triste, en colère, dégoutté. Il avait voulu lui brisé la nuque. Il avait voulu le tuer, bien que Winnie ne lui appartenait plus et qu'elle faisait ce qu'elle voulait de ses fesses. Il avait simplement serrer la mâchoire et son regard était devenu sombre, très sombre. Rempli d'une rage a peine contenue. Oui il la voulait heureuse mais avec lui. Il avait souhaité qu'elle soit avec quelqu'un de mieux pour elle mais c'était un demi mensonge. Il la voulait depuis toujours avec lui. Il disait cela juste pour l'éloigner et parce qu'il croyait réellement rien ne pouvoir lui apporter. Il se croyait égoïste à la garder pour lui. Alors évidement quand il la vu ou plutôt aperçu sur les réseaux sociaux son sang n'a fait qu'un tour. Si elle avait fait ça pour le blesser c'était réussi. Il aurait pu se venger avec une femme au hasard mais il n'en avait pas même l'envie et le gout. Elle lui avait enfoncé un poignard droit dans le cœur. Oh mais il c'était défoulé, oui. Sur des humains en le déchiquetant la gorge dans un coin du Vieux Carré. Ils reviendraient peut-être sur le sujet un jour quoi qu'il en soit il n'hésiterai plus a dire son mot maintenant qu'elle serait sienne. Si sa relation avec un homme ne lui plaît pas il se promit de lui dire.
Winnie Shell était à lui et nulle doute que tout le monde sait, mieux vaux ne pas se frotter à Damon Salvatore.

Il attendait la sentence. Elle avait l'aire d'avoir l'expression sévère d'un coup, mais il ne la voyait pas correctement. Elle lui serra la main comme on pourrait le faire a un homme condamné. Il tentait de déchiffrer son visage, de comprendre ses gestes. C'était grave? "C'est supportable. " répondit-il, "J'ai connu pire" il faisait référence à la veille. Il avait eu si mal. Elle ne lui disait pas vraiment ce qu'elle avait vu. Il savait que ce n'était pas guérie. Il la laissa se lever se perdant un peu dans ses pensées. Et si c'était vraiment la fin? Pourtant il avait l'aire de se sentir mieux. En effet il n'halluciner plus. C'était bon signe? Aucune idée. Il avait le ressentit d'être un cobaye qui attendait de savoir si le remède était au point ou si au contraire il le tuait petit à petit. Elle revint vers lui et il sortit de ses songes. Il regardait le peu de ce qu'il voyait sur son torse. Effectivement c'était moche. Il l'observa dessiner le trait. "De quel droit me barbouillez-vous mademoiselle? Je ne suis pas une oeuvre d'art." plaisantait-il pour détendre cette angoisse qui grandissait chez lui et chez elle. Il la prit de nouveau contre lui espérant que la mort ne les séparent pas maintenant. Pas aujourd'hui. En faite jamais. "Quand il entendra quoi? Que je suis au bord de la mort ou que tu m'a demander en mariage au fin fond du monde? " Il souriait en fixant le plafond. Bon pour la morsure évidemment Stefan ne serait pas du tout ravie et c'est totalement compréhensible Damon aurait réagit de même si le cas avait était inversé. Pour le mariage en revanche il ne serait peut-être pas surpris il sait a quel point son frère aime la blonde. Damon lui avait confié une fois quand il était ivre. Il avait sortit ça du fond de son âme. "Je me souviens que la première fois que je lui annoncer mon mariage. Il ma regardé. Il à éclater de rire. Que je me mari semblait être une blague au yeux de tous et même pour moi. Mais cette fois c'est différent, Stefan sait que tu es celle qui me rend vraiment heureux. Il l'a vu. Il a mit du temps pour l'accepter. " déclara t-il. "Puis il aura plus aucune raisons de me casser la figure parce que je te fait souffrir." Il eu un petit rire face a cette image qui vint flirté avec son esprit. Il tourna la tête vers elle. " Il ne pourra pas refusé d'être mon témoin si je lui fait cette tête?" Il fit une petite moue faussement triste.



_________________
These are the details that make the   legends

39 Re: Once and for all || ft. Damon le Sam 22 Juil - 2:41

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Damon
feat.
Winnie


 

 



 

 

I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you. Δ The fault in our stars

Elle avait déjà dit oui à un autre. Il avait déjà dit oui à une autre. De ce côté-là ils étaient peut-être ex-aequo. Sauf que lui, c'était avant de la connaître elle. Alors qu'elle... c'était la première fois où elle avait dû tenter de l'oublier. Quand il avait opté pour ce cercueil. Elle avait dû faire un long travail douloureux sur elle-même pour accepter la situation. Elle s'était sentie si trahie. Même aujourd'hui c'était encore douloureux. C'est pour ça peut-être qu'elle avait été plus forte que lui à leur rupture. Malgré tout... pour elle, c'était la deuxième fois. Et pas pour lui. Elle avait déjà dû apprendre à vivre sans lui, à vivre le coeur brisé, à accepter le manque et les ravages de son absence. Elle avait déjà... de l'entrainement.

Mais ce oui. Ou plutôt cette proposition était complètement à l'opposée de celle de Manu. Emmanuel était un homme bien dans les normes sociétales. Il lui avait fait une demande romantique. Alors qu'ils étaient sur un bâteau, un jour où il faisait beau et qu'ils mangeaient en tête à tête la nuit. Winnie s'était dit que ce serait une bonne chose. Que c'était un homme bien, un homme bon, que sa famille l'appréciait. Qu'ils auraient une vie douce et sûrement de belles années à vieillir ensemble. C'était une décision adéquate. Sensée.

Elle voulait que Damon soit son mari par passion, par peur, par amour, par folie, par hérésie peut-être même. Ce n'était pas réfléchi, ce n'était pas adéquat. Il était un vampire, elle était une sorcière, il était mourant et elle vieillissait chaque seconde alors qu'il restait le même. Il détestait les Mikaelson et les Parker n'était pas très à l'aise avec l'idée d'un vampire dans leur famille. Mais ils s'y feraient. Ils s'y feraient tous. Parce que Damon lui filait l'envie de chialer chaque fois qu'il disait un mot doux. Parce que quand elle le voyait son monde changeait de description. Parce que quand il n'était pas là elle avait ce sentiment éreintant d'être rongée par un cancer inconnu. Ce n'était pas réfléchi. Ca ne l'était jamais avec eux. Elle ne disait pas oui à cet avenir parce qu'il était convenable. Parce que c'était un futur qui pourrait lui convenir ou parce qu'il était ce que la société attendait d'eux. Elle le voulait lui en tant qu'époux parce qu'elle n'avait pas le choix. Il était déjà la moitié d'elle, parce qu'elle l'avait dans la peau depuis des années. Parce qu'elle était obligée de l'admettre, elle n'était rien sans lui. Elle lui demandait d'être son mari parce qu'elle voulait vivre à ses côtés toujours et tant pis s'ils se déchiraient et tant pis s'ils en mourraient un jour. Peut-être bien que l'un tuerait l'autre. Elle ne se voilait pas la face. Mais Bon Dieu, si quelqu'un devait la tuer autant que ce soit lui, parce qu'après tout, c'était lui qui la faisait vivre...

Elle savait que le sujet de James finirait effectivement par arriver sur le tapis. Ils avaient plus ou moins parlé d'Erica et d'Aaron il y a quelques mois de cela... Mais James... ça s'était passé entre temps. Evidemment si elle pouvait passer au-dessus d'une ex femme et d'un enfant. Il pouvait probablement oublier une amourette de deux semaines. Cet homme était sorti de nulle part à un moment de sa vie où la jeune femme se considérait déjà comme morte. Elle avait eu envie de ressentir un peu de joie avant d'aller donner sa vie. Un peu d'affection. C'est de Damon qu'elle la voulait mais ils avaient été tellement loin, qu'elle ne pensait jamais le retrouver. Et cet homme était là. Oui... elle pensait bien que Damon en avait souffert, mais elle n'avait pas écrit ça sur les réseaux sociaux pour lui faire mal. Elle pensait à lui. Il lui manquait. Encore terriblement, malgré la présence d'un autre. Et elle avait ce sentiment incompréhensible d'être en train de le tromper alors qu'ils n'étaient plus ensemble. Elle avait voulu... être honnête sûrement. Peut-être pour qu'il puisse tourner la page. Quoi qu'il en soit, elle imaginait qu'un jour peut-être, il voudrait en parler.

Elle sourit légèrement à ses mots. Il était peut-être mourant mais il avait connu pire ? Elle secoua légèrement la tête comme pour suggérer qu'il était une tête brûlée. "Cette nuit j'ai placé un sort sur ta bague pour que la pleine lune te protège. Je pense que les effets devraient encore se faire ressentirent deux ou trois jours avant que la lune ne soit plus aussi pleine. Ca doit aider je suppose." Elle espérait néanmoins que, si c'était bien ça qui agissait comme un ant-douleur, celle-ci ne redevienne pas insupportable d'ici la fin de la semaine...

Elle le serra contre lui, en faisant attention à ne pas lui faire mal. "Si, tu l'es. Au marqueur indélébile. J'ai dessiné des trucs stupides sur ton corps." Plaisanta-t-elle à son tour, voyant bien qu'il était un peu plus joueur. Elle s'assombrit légèrement quand il parla de sa mort mais éclata de rire à sa façon de décrire sa demande. "Les deux je suppose." Elle l'écouta parler de la réaction de Stefan, elle n'aurait pas pensé que le blond n'avait pas pris ça au sérieux. Même si elle savait que Damon avait accepté ce mariage pour faire plaisir à Erica plus que par envie. "Il aura peut-être des raisons mais tu seras mon mari." Mon mari. Comme ça sonnait étrangement. Elle aimait bien la mélodie. Elle sourit à ses mots et leva les yeux au ciel. "De toute façon, il fait genre mais Stefan ne peut jamais rien te refuser. Et puis s'il te dit non à toi, il ne me dira jamais non à moi." Le taquina-t-elle. Elle posa ses deux mains sur son visage et le caressa. "J'ai une autre façon de te motiver pour guérir." Elle se pencha et chuchota à son oreille. "Je veux qu'on fasse l'amour." Elle se recula et se mordit la lèvre avec un air coupable, puis elle sourit et vint l'embrasser en douceur. Bien sûr qu'après tout ce qu'ils s'étaient dit elle voulait étreindre sa peau mais pour le moment, elle voulait juste le tenir comme ça, jusqu'à ce qu'il aille mieux. Et c'était parfait ainsi.
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

40 Re: Once and for all || ft. Damon le Sam 22 Juil - 13:48

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Yes for a million reasons
I l lui disait oui, par envie, par désir. Oui parce qu'il était prêt. Parce qu'il avait mis tout ce temps, toutes ses années pour comprendre qu'elle était destiné a ce rôle. Etre sa femme. C'était écrit depuis longtemps. Le jour ou elle avait foulé le sol du manoir c'était trop tard. Ils ne le savaient pas à ce moment la, personne ne l'aurait cru de toute façon mais c'était lancé. Le compte a rebours avait débuté et ils l'est menaient tout droit a cette instant. Pourtant le temps aurait pu être déjoué, bien sur rien ne disait qu'ils se recroiseraient au gala, ou ailleurs et qu'ainsi ils deviendraient tout deux complètement dépendant l'un de l'autre. C'est fou et totalement invraisemblable mais deux âme-sœur c'était trouver ce jour la. Le 1 mars.

Il ne pensait même plus au fait qu'elle est failli se marié avec un autre. Manu. La aussi il avait eu mal, il avait souffert et c'était bien fait pour lui. Après tout c'est lui qui l'avait abandonné et lui avait demander de refaire sa vie. Il n'avait que ce qu'il méritait et en plus il n'était même pas satisfait qu'elle est pour une fois écouté ses conseils merdique.

Elle deviendrai donc sa femme, sa semblait irréel. Elle avait prit les commandes et le lui avait demandé. C'était censé être lui, qui s'y préparer depuis des mois avant leur rupture. Mais c'était encore mieux ainsi, il savait de ce fait qu'elle le souhaité vraiment. Elle avait une tel emprise sur lui, aucune autre n'avait eu se privilège, de le voir ainsi, de le voir se confié parfois ou même de le voir pleurer. Il ne montrait jamais ses bon côtés a qui que ce soit mais Winnie avait tout fait ressortir en lui et au début cela l'effrayer énormément. Il était paralysé par le fait qu'elle puisse voir au fond de lui, son mal être, ses doutes, ses faiblesses et ses lourds secrets. il avait était horrifié qu'elle puisse apercevoir cette noirceur en lui, ses démons qui le hantaient et surtout les regrets qu'il avait. Pourtant avec le temps elle lui avait fait comprendre qu'elle ne reculerai pas, jamais et qu'elle le voyait comme il était. Elle avait gagné sa confiance. Il en avait mis du temps, Oh sa oui. Pour qu'elle sache tout, pour qu'il s'autorise a l'aimer déjà; pour qu'il s'autorise a le lui dire. Bien que leur premier baisé avait été au Mystic Grill et qu'il avait été un peu enivré par l'alcool, il avait sentit tout au fond de ses entrailles qu'elle lui faisait du bien. Qu'elle l'apaisé. Il était resté des mois a ce priver, a ce retenir de laisser parler ses sentiments, il l'es repoussé, il l'es rejeté, il la détesté de lui faire ressentir cela. Parce que l'amour l'avait déçu, parce que l'amour l'avait détruit et qu'il n'en voulait plus et n'y croyait plus.

Et le voilà, mourant avec cette femme a son chevet qui aurait sacrifié sa vie aujourd'hui pour lui, qui avait abandonné ses proches pour lui et qui lui demandait à présent de l'aimer pour toujours et à jamais. En ce qui concerne le fameux James, Damon restait assez réfractaire. La colère disparaîtrais surement a la longue quand Winnie lui appartiendra pour toujours.

"Tu es vraiment merveilleuse tu sais? Tu prend soin de moi alors que je suis quand même un sacré crétin, un crétin jaloux même."

Il lui été reconnaissant de ce qu'elle faisait pour le soulagé mais ne pensait pas en méritait autant, si il devait souffrir alors soit c'est que c'était ainsi et pourtant elle l'aider a aller mieux. Il avait enfin admit qu'il était jaloux. Bien que la jalousie est une preuve d'amour elle marque aussi un sentiment de peur, une crainte. Après tout ils aller se mariés valait mieux être franc jeux tout de suite.

"Si je n'avais pas cette fichu marque je dirais que tu essaye encore de t'approprié mon corps." plaisantait-il en le regardant. Il caressa doucement les cheveux de la blonde, sa respiration se synchronisé avec celle de Winnie. Il haussa les épaules, Stefan criserai un peu puis il oublierai dans la foulé en pensant que son frère se mariait avant lui encore une fois. "Oui je serai ton mari." Sourit-il heureux. Il prit ensuite un aire faussement offusqué en l'écoutant parler de Stefan et doucement il tenta de la chatouillé. " Mais c'est que tu essayerai de me piqué mon témoin? Tu cache bien ton jeux !" riait-il. Il redevint plus calme quand elle posa ses mains sur ses joues, elle arrivait a le faire rire même dans les pire conditions qui soit. Il était vraiment niais a cette instant la, la regardant avec un millions d'étoiles dans les yeux et une moue sacrément sexy mal-grès son état. Honnêtement il s'en fichait c'était aussi ça d'être amoureux. Il fut tout ouïe quand elle lui suggéra une façon de le motivé. Il l'écouta au creux de son oreille et son sourire s'agrandit. Il fixait alors les lèvres de la blonde, qu'elle mordillait doucement. Il était envoûté une fois de plus et tellement epris par un désir soudain. La dernière fois c'était au manoir et ils avaient pris un plaisir fou a se retrouver, comme quoi les retrouvailles sont les meilleurs. "ça me motive totalement." murmura t-il suavement et sensuellement avant qu'elle ne vienne prendre ses lèvres en douceur.




Dernière édition par Damon Salvatore le Dim 30 Juil - 19:41, édité 1 fois


_________________
These are the details that make the   legends

41 Re: Once and for all || ft. Damon le Dim 23 Juil - 1:17

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Damon
feat.
Winnie


 

 



 

 

I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you. Δ The fault in our stars

De s'approprier son corps ? Elle sourit à cette façon de présenter les choses. "Hum..." Elle souffla. "Je le ferais différemment." Elle reprit le marqueur en main et attrapa le brun du jeune homme. Puis elle dessina une courbe qui désignait visiblement une courbe de vie sur un moniteur d'hôpital. Et sur l'un de ses doigts elle dessina un roi de coeur. Maintenant il était une réelle oeuvre d'Art et elle l'avait "barbouillé". "Je suis une artiste." Déclara-t-elle avec un sérieux décontenançant. A ses mots elle releva les yeux vers lui, lançant le marqueur plus loin par terre et sourit. Il lui faudrait encore quelques jours à s'habituer à cette idée. Le présenter comme son fiancé. Elle se tortilla légèrement quand il la chatouilla et hocha la tête comme si elle n'avait aucune gêne à l'idée de lui voler son témoin. Elle sourit quand il répondit à ses avances. Et ce baiser scella une fois de plus tout l'amour qu'elle éprouvait à son égard. Elle ne pouvait pas imaginer sa vie sans lui. Jamais. Même s'il y avait des envieux, des envieuses. Et même si elle avait mis des années à le lui dire clairement et surtout à comprendre que c'était réciproque. Elle se redressa légèrement, rompant le baiser. "Maintenant.. je vais suivre ton conseil et aller manger quelque chose." C'est vrai que son corps était faible. Il avait traversé beaucoup de choses la nuit précédente. Elle lui aurait proposé de lui ramener quelque chose mais c'était inutile. Elle se releva du lit et partit trouver des pâtes chinoises prêtes en deux ou trois minutes. Puis elle s'éclipsa quelques minutes dans la salle de bain. Elle repoussa son haut et observa dans le miroir. Elle faillit lâcher un juron mais eut peur qu'il l'entende. " La morsure de Damon, censée être résorbée par le sang de Klaus... avait toujours une couleur effrayante. Elle souffla longuement. Elle ne pouvait pas le lui dire. Il serait rongé par la culpabilité et la crainte et ça l'empêcherait d'aller mieux. Mais ils dormaient ensemble maintenant. Il finirait par le voir de lui-même et il lui en voudrait d'avoir tu ce sujet. Elle prit son visage dans ses mains et puis elle y mit de l'eau. Que faire...?

Demain... elle le lui montrerait. Est-ce qu'ils pouvaient avoir rien qu'un jour heureux ? Juste un. Comme un cessez-le-feu. Ils en avaient besoin. A vrai dire elle aurait voulu lui montrer d'ici quatre jours, le temps de voir une évolution dans son état à lui et peut-être à elle aussi. Mais elle avait trop peur qu'il s'en aperçoit. Elle commença à chercher dans ses affaires, il devait bien y avoir un peu de fond de teint quelque part ?! Elle en trouva mais au moment où elle ouvrit le tube, elle n'en mit pas. Ce serait vraiment malhonnête d'essayer de le couvrir en plus. Elle soupira à nouveau et en profita pour utiliser les toilettes. Il fallait bien que ça finisse par la rattraper... Elle se rendit compte qu'elle avait très envie d'une cigarette maintenant. Elle arrêterait, mais pas maintenant. La bouilloire fit un bruit sourd quand elle fut chaude alors Winnie se lava les mains et sortit. Elle remplit son bol et se stoppa une seconde comme si une idée la prenait. Elle ouvrit un placard et attrapa un sachet avant de revenir près du lit avec son bol.

"Alors... j'ai trouvé ceci." Elle sortit une attache de pain de mie de sa main, type fil de fer et forma une bague avec. Elle prit sa main et la passa à son annulaire. "Tu ne diras pas, que je n'avais pas tout prévu." Elle éclata de rire, complètement niaise à son tour. Puis elle s'écarta sur un siège et se mit à manger ses pâtes. "Heum... j'ai pas de sang ici..." Finit-elle par avouer, embêtée. Il faudrait aussi qu'il mange. Sinon... il ne pourrait jamais guérir. Sa seule solution était qu'il boit son sang. Mais peut-être pas à la source pour qu'il ne perde pas le contrôle une seconde fois. "Si tu le permets... je te ferai un... verre ?" Elle réfléchit une seconde. "Non. Je vais aller trouver une autre solution." Son sang... était sûrement contaminé aussi finalement. Elle se remit à manger en silence, réfléchissant. Il y avait peu de pâtes dans ces boîtes là, ça ne lui prit pas bien longtemps. Elle se leva pour aller jeter l'emballage.

"Je prendrai bien une douche, pas toi ?" Elle revint pour attraper quelques vêtements propres. Ca lui ferait un bien fou de se changer. "Et... tu sais ce qu'il y a de mieux avec tes nouveaux tatouages ? C'est que je vais pouvoir être celle qui les lave."

Tatoos:

© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

42 Re: Once and for all || ft. Damon le Dim 23 Juil - 21:25

Damon Salvatore

avatar
Admin
Gagner
Ou
Perdre?
Yes for a million reasons
I l haussa un sourcil en l'écoutant. Il glissa son regard sur ses gestes et observa ce qu'elle faisait avec son marqueur, il sentit sur sa peau l'encre. Il eu envie de rire a sa remarque. Elle avait l'aire heureuse, sereine et même un peu enfantine. Il ne voulait pas brisé se moment par ses moquerie alors il hocha simplement la tête. Il fit une petite moue en regardant de plus prêt. Ce n'était pas trop mal. Il devrait songer a se faire tatouer un jour. Elle le faisait sourire, depuis combien de temps ne l'avait-il pas fait? Sourire. Hormis pendant les dernières heures. Les derniers mois il n'en avait guère eu l'envie. Quand il retrouvait ses lèvres le monde autour disparaissait et même tout ce qui le préoccupait encore s'envolé.

"Pour une fois que tu m'écoute je suis ravi.Tu en a besoin. "
Il se redressa quand elle quitta la pièce. Même si il était heureux, il s'inquiéter de son état. De cette marque. Il se leva doucement, tout aller bien pour le moment. Il avança prudemment vers le miroir qui trôner sur le mur. Ses yeux se posèrent directement sur la marque qui n'avait effectivement pas diminuer. Il avala difficilement sa salive comme pris d'un doute ou d'une peur. C'était horrible et vraiment moche à voir. Fichu Marcel Gerard. Lui qui avait passé du temps avec cette homme. Devenant presque son bras droit pour diriger la ville sans les Mikaelson. Damon grimaça a cet pensée. Il soupira. Très vite il rejoint de nouveau sa place parce que les vertiges commençaient a le reprendre. Il était faible lui aussi. Il craignait qu'une autre crise surgisse. Il saisissait son portable et hésita à envoyer un message, son doigts effleurer l’écran ou était afficher le numéro de son frère. Non ça ne mènerai a rien de lui expliquer ça par téléphone. Il posa sa tête contre le mur en regardant le plafond. Son frère le croyait en Asie ou au sud de l'Amérique, quelques part dans le monde en train d'oublier Winnie. Il n'avait jamais su les vraies raisons du départ de Damon parce qu'il aurait essayé de l'en empêcher. ça faisait maintenant six mois que les deux hommes ne c'était pas vu, Le brun refusait de revenir ainsi dans la vie de son frère juste pour lui dire adieux.

Il redressa la tête vers elle en l'écoutant revenir. Il eu un petit sourire en coin en voyant l'idée de la blonde. Il la laissa faire et contempla son doigts après, il grimaça légèrement. "Pas très sophistiqué." ria t-il. "Mais je dois remarqué l'effort. " Il la regarda manger, il était content qu'elle se nourrisse et prenne des forces. Quand elle vint a parler de sang évidemment ses inquiétudes revinrent. " Ne t'en fait pas je m'en passerai. Et puis je pense que nous n'allons pas rester ici éternellement. Que tu soit seule avec moi n'est pas une bonne idée. " Il avait déjà gouter a son sang et il pourrait recommencer ce n'était plus interdit ou gênant et puis elle deviendrai sa femme alors finalement leur sang seront liés a tout jamais. Mais il avait peur, peur de ne pas pouvoir s'arrêter et de la tuer.

Il lui montra l'état de son visage quand elle parla de douche. " Je crois que c'est inévitable, je sens atrocement mauvais." Il leva les yeux au ciel. Ses vêtement n'en parlons pas, pleins de sang, de poussières, de boue. Ses cheveux n'était presque plus brun mais grisonnant. "ça me va. " Il se remit debout en douceur. Il avait l'impression d'être un papi et ça l'offusquer presque. Il n'avait pas de vêtement de rechange tout était encore a la Nouvelle Orléans et le reste a Mystic Falls. "J'imagine que tu n'a pas de fringue a ma taille? " Peut-être dans sa voiture mais encore faut-il qu'il sache ou elle était resté.






_________________
These are the details that make the   legends

43 Re: Once and for all || ft. Damon le Mar 25 Juil - 23:50

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Damon
feat.
Winnie


 

 



 

 

I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you. Δ The fault in our stars

Elle apprécia la façon dont il observait ses gestes en restant silencieux. Elle n'avait pas souvent l'occasion de lui montrer cette partie d'elle plus insouciante. Et dans ces circonstances il était assez surprenant qu'elle fasse surface. Mais voilà, ils n'étaient que deux, il fallait aussi qu'ils sachent détendre l'atmosphère. Elle voulait aussi se libérer légèrement des barrières qu'ils avaient battis entre eux au fil de ces années. Elle voulait aimer et vivre sans frontières. Pas avec lui. Elle avait déjà connu ça par le passé, mais Damon méritait d'avoir droit à elle dans son entièreté. Et puis elle voulait savoir comment il réagirait à ces nouvelles découvertes d'elle. Comme si après tout ce temps ils avaient encore tant de choses à apprendre l'un sur l'autre. Et cette idée même lui plaisait plus qu'elle ne l'aurait imaginé. Au vu de son sourire, elle caressa son visage, comme elle avait toujours envie de le faire quand elle le voyait enfin heureux.

En partant elle sourit à ses mots. Quel râleur. C'était un petit pique caché et ça l'amusait parce que ça restait doux. Une sorte de sarcasme qu'ils n'avaient plus partagé depuis longtemps. Quelques minutes plus tard en passant sa bague à son doigt elle se remit à rire à ses mots. "Sophistiqué ? J'oubliais les goûts de luxe de Monsieur." Ironisa-t-elle. Oui elle était loin de l'être et c'était encore un euphémisme. Mais c'était surtout par complicité. "Ah je préfère ça !" Elle secoua ensuite les mots à sa réponse. "Non, ça va sûrement faire partie de ton rétablissement. Peut-être mais cette endroit est introuvable d'un point de vue magique. Lettisha et moi a littéralement effacé cette forêt sur plus d'un kilomètre. Aucun être humain, vampire ou sorcier n'est en capacité de le trouver. C'est là où on est le plus en sécurité pour le moment." En vérité, à bien y réfléchir, elle ne pensait pas que Marcel se remette à leur recherche. Ce n'avait jamais été Winnie et Damon qui l'intéressaient mais les Mikaelson et le fait qu'ils ne soient pas ensemble plaçait le couple dans une situation plus confortable.

"Je n'osais pas te le dire." Le chambra-t-elle. Elle se mordit la lèvre sur le point de dire non quand... Elle se leva à son tour et chercha dans son sac, avant de ressortir finalement un t-shirt du brun, propre. Elle se sentit fort gênée de la situation. Comment expliquer ça... "Je..." Elle se redressa et le posa sur le lit. "Je dormais parfois avec." Surtout les premiers mois, et puis elle avait fini par le faire de moins en moins, voire plus du tout, à force d'entraînement pour se renforcer psychologiquement. Et pourtant, pourtant... Il était quand même là, dans ses affaires, elle n'avait pas pu s'en défaire. "Donne-moi tes habits je vais les laver pendant que tu te douches. Je pourrai les sécher avec mes mains." Eh oui, si elle était capable de créer un feu et de réchauffer un lac, elle pouvait bien sécher des habits.

Puis elle attrapa son téléphone et prit une longue respiration. "Il faut que j'appelle Hayley ou Rik." Rik. C'était bien la première qu'elle l'appelait ainsi. Normalement c'était "Henrik" prononcé avec dédain. Elle baissa les yeux une seconde. Il ne répondrait sûrement pas. "Vas-y... j'irai après toi." Elle ne savait pas s'il avait vraiment besoin d'aide ou non. Probablement pour enlever sa chemise au minimum, qui couvrait sa plaie, alors elle se mit face à lui et le déshabilla en douceur. Elle laissa tomber le tissu sur le sol et puis continua jusqu'à ce qu'il soit nu. Elle allait mener tout ça dans la salle de bain lorsqu'elle se souvint. Elle sourit pour elle même. "La baignoire est dehors." Elle attrapa une serviette et l'enveloppa dedans avant de prendre sa main et de l'y mener sous le hangar. D'un mouvement de main elle referma la porte derrière eux, le pauvre devait être frigorifié. Enfin elle avait l'impression que la morsure l'affaiblissait au point qu'il ressentait le froid. Elle ouvrit l'eau, et attrapa le peignoir qui était là pour lui jeter dessus. Et en se retournant.

"Incendia." Elle fit brûler les bûches qui se trouvaient de l'autre côté. Quelques minutes plus tard, tandis que l'eau avait rempli la baignoire, elle plongea ses mains dedans et la fit chauffer. Ces simples sorts, qu'elle pouvait faire depuis ses 10 ans, lui firent tourner la tête et elle posa la main contre la baignoire pour se stabiliser. En cachant du mieux qu'elle le pouvait son malaise elle affirma. "C'est prêt. Je serai juste devant si tu as besoin de moi." Elle attrapa son téléphone dans sa poche et embrassa sa joue avant de sortir rapidement.

© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

44 Re: Once and for all || ft. Damon le Dim 30 Juil - 19:34

Damon Salvatore

avatar
Admin
[font=Times New Roman]
Gagner
Ou
Perdre?
Yes for a million reasons
De la simplicité ils en avaient besoin, surtout après les événements. De ne plus penser à rien d'autre qu'a eux. Elle lui dessinait sur la peau et il appréciait parce que c'était enfantin et doux. Loin de la violence et du danger. Ils s'ouvraient un peu plus l'un à l'autre et c'était quelque peu libératoire. Le contact lui plaisait. Puis aussi l'observer elle quand il relevait la tête et la voyait si concentrée. Elle était belle comme toujours, une beauté aussi palpable à l'intérieur au contraire de la femme qu'il avait vu sur le champs de bataille. Elle était elle même. La caresse sur son visage le conforta dans le fait qu'il ne voulait jamais qu'elle arrête de le toucher ainsi. Elle l'apaiser dans la douleur, dans la tristesse et parfois même dans la colère.

Il eu envie de rétorquer, de même haussait le ton subitement parce qu'elle n'en faisait qu'a ça tête et le contredisait, chose qu'évidement il es conseillé de ne pas faire, mais elle.. elle était têtu comme lui. Mais soudainement il prit la décision de discuter calmement même si il se résignerai facilement sachant qu'elle aurait le dernier mots cette fois et cela l'embêtait certes, mais dans un couple il fallait avoir aussi des désaccords. " Si j'ai bien compris tu a fait de moi ton prisonnier. Piéger avec toi au milieu de nul part ou personne peux venir me secourir." il tournait ça à la dérision. "Trêve de plaisanterie. On ne sait absolument pas comment je peux réagir, je peux devenir dangereux et m'en prendre à toi. Et avant que tu ne dise quoi que ce soit, je sais que tu es une femme forte et courageuse et que tu pourra m'arrêter sans doute mais ça peux mal finir. Je ne veux pas te faire du mal. Je ne veux pas me battre contre toi. " Il était au moins honnête avec elle et lui donnait son point de vue. C'était peine perdu. Pourtant si cela arrivait il en mourrait réellement.

Il ne comprit pas bien ce qu'elle cherchait dans les premières minutes, puis il vit. Son tee-shirt sortir du sac de la blonde. Il en resta presque abasourdi. Elle l'avait gardé pendant tout ce temps. Cela changeait tout ce qu'il avait pu pensé. Elle dormait même avec d'après ce qu'elle disait. Il ne l'avait jamais réellement quitté, il avait toujours était un peu avec elle en quelques sorte et ça l'idée le réconforté un peu. Il ne dit rien, peut-être parce qu'il n'y avait rien à dire. Il était touché. Elle l'avait emporté avec elle. Comme lui l'avait fait. Il avait pris l'un de ses foulards qui traîné sous le lit du brun après le dernier passage de la blonde. Le passage tornade qu'elle avait fait. Il avait senti son odeur des jours durant après son départ. C'était son petit secret et il croyait être le seul à l'époque qui c'était rattaché à quelques chose. Il haussa les sourcils quelques peu perplexe a ce qu'elle venait de dire; mais bien vite il comprit. La magie bien sur.

"ça peux attendre non? Accorde toi du temps aussi, tu en a besoin. " Il ne voulait pas qu'elle apprenne encore une mauvaise nouvelle au bout du fil qui la pousse à repartir. Elle avait besoin de souffler encore. Il obtempéra et accepta son aide dans le silence elle n'avait pas besoin qu'il la perturbe encore plus. Il souriait a son tour en l'écoutant dire que la baignoire était dehors. Il se laissa emmener et fut encore une fois impressionner par ses talents de magicienne. Bien que c'était des actes plutôt communs pour une sorcière de son rang. Il avait froid en effet, il n'avait pas ressentit cela avec autant d'intensité depuis longtemps très longtemps. Le froid lui piquer la peau comme si c'était la première fois. Mais c'était largement supportable comme a n'importe qu'elle humain. Il rattrapa le peignoir mais ne l'enfila pas après tout il n'aller pas tomber plus malade qu'il ne l'était déjà. Elle était prévenante et très attentionnée. Il admira le spectacle, elle s'en sortait très bien comme maîtresse des lieux et hôte. "Je dois dire que c'est vachement cool d'être une sorcière." Il était amusé de voir ce dont elle était capable et les pouvoirs qu'elle pouvait utilisé, être vampire était moins avantageux de ce côté la. Il saisissa sa main quand elle vint déposé un baiser sur sa joue avant qu'elle ne reparte. "N'en fais pas trop." Il marqua une pause. "S'il te plaît". Il insista bien sur la demande qu'il lui faisait poliment. Il le serait moins si elle continuait de s'affaiblir ainsi. Il déposa un baiser sur ses lèvres et la laissa partir, il s'installa dans le bain et savoura avec un petit plaisir la douceur et la chaleur de l'eau. Bien que quand celle-ci vint sur la morsure il grimaça. Il tenta de se détendre. Il passa de l'eau sur son visage, dans ses cheveux. Il était bien conscient de la situation. Winnie l'inquiétait plus que n'importe quoi. Il l'aimait fallait-il vraiment le rappeler? Il l'aimait et il craignait pour sa santé et sa sécurité. Il avait accepter de devenir son mari, mais pas dans ses conditions. Il aller falloir remettre un peu d'ordre dans leur vies.




_________________
These are the details that make the   legends

45 Re: Once and for all || ft. Damon le Jeu 10 Aoû - 15:44

Winnie Shell

avatar
Admin
Once and for all.
Damon
feat.
Winnie


 

 



 

 

I'm in love with you, and I'm not in the business of denying myself the simple pleasure of saying true things. I'm in love with you, and I know that love is just a shout into the void, and that oblivion is inevitable, and that we're all doomed and that there will come a day when all our labor has been returned to dust, and I know the sun will swallow the only earth we'll ever have, and I am in love with you. Δ The fault in our stars

Une petite partie d'elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer que peut-être ils pourraient vivre ce genre de moments plus souvent. Où il pourrait la découvrir dans sa douceur, dans son naturel et qu'elle n'aurait pas peur de se montrer vulnérable. Plus qu'une sorcière, plus qu'une guerrière ou qu'une femme. Une âme d'enfant, un peu trop pure pour leur monde à tous les deux. Qui acceptait de se dévoiler. Et ce sourire qu'il avait quand il la regardait.

Elle sourit à la façon dont il présenta les choses. Ca lui rappela étrangement la fois où pour jouer elle avait retiré sa bague et qu'il l'avait si mal pris. Ils en étaient encore à la période où ils se tournaient autour et sa réaction avait bien failli briser leur relation dans l'oeuf. Ca la fit tressaillir. Mais ils avaient grandi tous les deux. Il savait qu'elle ne l’enchaînerait jamais à elle. Si un jour... il ne ressentait plus l'envie d'être à ses côtés, elle ne le forcerait jamais. Mais elle savait aussi que la question ne se posait pas aujourd'hui. "Tu ne me savais pas si diabolique ?" Répondit-elle du tac au tac en entrant dans son jeu. Puis elle l'écouta avec plus de sérieux et hocha la tête en fermant les yeux. Contrairement à ce qu'il pouvait penser, elle comprenait très bien ses mots. Trop bien peut-être... Elle ne s'inquiétait pas de ce qu'il pouvait lui faire et pourtant elle savait que c'était possible. C'était déjà arrivé en fait... Mais elle n'avait tout simplement pas encore eu le temps de s'en préoccuper. Depuis la veille, elle avait eu juste le temps de s'inquiéter de savoir s'il reviendrait à lui. Et il l'avait fait, de plus il avait toute sa tête. Alors oui, en étant rongé par le poison, elle savait que les hallucinations finiraient par reprendre mais pour le moment elle avait juste pu se réjouir du fait qu'il soit en vie et qu'il ait accepté sa demande. C'est donc contre toute attente de sa part qu'elle prit la parole en allant dans son sens. "Tu as raison. Je n'ai jamais dit le contraire. C'est juste que pour le moment je n'ai pas de meilleure solution." Elle se retrouvait démunie. C'était le meilleur lieu pour être à l'abri de Marcel et d'autres potentiels ennemis. Il faudrait que quelqu'un vienne. Normalement Lettisha aurait dû être là... "Et si quelqu'un venait plutôt ?" Elle releva les yeux vers lui pour savoir si la proposition lui convenait.

Quand elle ressortit le t-shirt et lui donna son explication, il resta silencieux et sur le coup, ça la mit encore plus mal à l'aise. Comme si tandis qu'ils étaient séparés elle avait fait quelque chose qu'elle n'avait plus le droit de faire. Comme s'il lui était interdit de rester attachée à un bien matériel lui appartenant. Et puis finalement elle lut quelque chose sur son visage qu'elle n'avait pas l'habitude de voir. Comme si une partie de lui était rassuré de cet aveu. Elle sourit légèrement, ses joues un peu rosies.

Quand il lui dit que ça pouvait attendre un peu, elle crut d'abord qu'il parlait de la lessive avant de comprendre qu'il parlait de l'appel. Elle était un peu perdue. Elle décida de ne pas répondre. Il savait qu'elle appellerait maintenant et que rien de ce qu'il pouvait dire ne changerait ça. Elle avait dit à Nik qu'elle reviendrait pour lui. Et quand elle avait dit ça, elle ne pensait clairement pas à revenir une dizaine de jours plus tard. Il fallait que ce soit le plus tôt possible. Imaginez que Marcel ait remis la main sur lui... Tout aurait été vain. Quand ils furent dans la salle de bain, elle se rendit compte que si l'endroit était très modeste un peu comme un gîte ce n'était pas adapté pour quelqu'un de souffrant. Elle s'était habituée au luxe, celui des Mikaelson, celui des Salvatore, mais elle avait aussi vécu dans des lieux plus modestes. Sauf que Damon n'avait probablement pas été habitué à ça depuis longtemps. Elle sourit amusée de ses mots. "En tous cas, c'est pratique." Nuança-t-elle. Il savait très bien que ça avait ses mauvais côtés aussi. Elle hocha la tête à ses mots. "Je vais essayer."

Une fois qu'elle eut passé la porte elle se maintint contre le mur et souffla en grimaçant. Elle tira sur son col pour que l'élastique s'écarte de la blessure qu'elle avait recouvert d'un pansement. Elle composa le numéro de Hayley et alluma une cigarette, enfin. Sa main tremblait pendant que la sonnerie retentissait. Encore et encore jusqu'à ce que la voix féminine décroche enfin. "Winnie. Où es-tu ?" S'emballa immédiatement l'hybride. "Je suis près de la Nouvelle-Orléans, une cabane dans une forêt avec Damon." "Il est... vivant ? Rik a dit que Marcel l'avait mordu." Winnie tira sur la cigarette. "Oui..." Elle commença à s'éloigner, ne voulant pas qu'il entende toute la conversation, elle s'enfonça alors dans les bois et raconta qu'elle lui avait effectivement donné le remède et que les effets étaient incertains. Elles parlèrent des hallucinations aussi, mais Winnie était plus pressée de connaître le sort des Mikaelson qu'autre chose.

Quelques minutes plus tard elle se rasseyait sur l'escalier en bois qui donnait sur l'entrée de la cabane. Observant le ciel. Elle le sentait il était encore vivant. En fait, tout le monde vivait encore. Mais plus pour longtemps. Damon était encore dans la baignoire, mais il passerait par là, elle l'attendait, perdue dans ses pensées.
© Gasmask



_________________
See You On The Other Side
by Wiise
http://fangsout.forumactif.org

46 Re: Once and for all || ft. Damon le Lun 21 Aoû - 20:28

Damon Salvatore

avatar
Admin
[size=24][font=Times New Roman]
Gagner
Ou
Perdre?
Yes for a million reasons
P lusieurs fois il l'avait déjà imaginé comme une réel et parfaite épouse pour un homme et une adorable mère pour des enfants. Jamais il s'était autorisé à penser qu'elle serait sa femme à lui. Parce qu'il croyait rien lui apportait de suffisant. Aujourd'hui il pouvait la regarder de cette façon sans culpabilisé de lui arracher un quelconque bonheur. Il réalisait finalement qu'il pouvait donner du bonheur à quelqu'un et de l'amour comme jamais auparavant. Depuis tout ce temps ou il tentait de s'arracher à elle pour la libérer alors qu'elle ne souhaiter que le contraire. Puis même si il ne pourrait pas lui donner d'enfants rien n'empêcher d'en adopter. Il ferait tout ce qui pourra rendre Winnie heureuse.

Il leva les yeux aux ciel. "Je ne te savais pas si inconsciente." rétorqua t-il un peu trop brutalement. Il avait juste peur et la peur lui faisait dire parfois des choses qu'il ne pensait pas. Il la mettait simplement en garde. Il aurait pu carrément la traiter de stupide. Parce qu'il est évident qu'il ne voudrait plus jamais la toucher si il s'en prenait à elle. Même par accident. Il soupira désolé de ce qu'il venait de dire. Il hocha la tête. " Je sais. tu fais de ton mieux mais peut-être que ce n'est pas a toi de faire ça. " Il ne savait pas vraiment comment la protéger dans son etat et surtout pas contre lui même. "Oui, une personne de confiance ce serait l'idéal. "

Il était dans son bain, regardant le plafond pensif. Bien sur qu'il avait connu mieux en terme d’hébergement, mais en temps de guerre il ne fallait pas être trop exigeant. Il le savait bien, pas de place pour le luxe. Humain il avait du participer a la guerre de sécession et ce n'était pas de la rigolade même si il avait abandonné très vite et était alors considéré comme un déserteur.  La aussi il avait vécu dans des conditions assez rude, bien que ses ennemies de l'époque n'était rien face à ceux qu'il a aujourd'hui. Il tenta de se détendre dans l'eau chaude et qu'il pouvait sentir, comme l'humain qu'il avait été il y a longtemps. Il laissait l'eau coulait sur son bras quand il le soulever. Il détailla sa main et ses veines du regard. Sa peau n'avait pas prit une rides depuis 153 ans, rien n'avait changer chez lui hormis ça façon de voir les gens et ses ressentit. Bien sur il aurait pu l'écouter, décider de laisser sa curiosité le dominer mais il n'en fit rien. Elle avait le droit à un peu d'intimité elle aussi. Il lui fallait du calme a lui aussi. Une pause. Il ferma les yeux quelques secondes. Faisant un bilan rapide de ses dernières semaines, mois, années. Même si il faisait le dur et nierai les faits, sa famille lui manquait surtout dans un tel moment. Il avait besoin de ses proches. De Caroline, Bonnie, Stefan pour l'aider à affronter ça. Pour Winnie il avait tout plaqué.

Il sortit finalement de la baignoire et enfila délicatement le peignoir. Il était déjà plus plaisant à voir et ça le réconforter un peu. Malheureusement sa vue fut moins agréable quand il regarda sa morsure. hideuse. Il souriait en imaginant Bonnie lui dire qu'il perdait un peu de son charme pour le taquinait. Elle n'aurait pas eu tord de le dire. ça ne l'avantageait pas du tout. Il sentit comme un frison le parcourir et un vertige qui s'en suivit. Il avait besoin de se nourrir c'était évident. Il se rendit prêt de l'entrée et la vie assise sur les marches, prendre un peu l'aire lui ferai surement du bien et empêcherait surement la température de remonter trop vite. Il vint s’asseoir avec elle. Il sentit qu'elle n'aller pas très bien mais après tout il y avait de quoi depuis quelques jours. Il passa une main dans son dos. " Tout va bien?"


_________________
These are the details that make the   legends

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum